Samedi, 22 juin 2024
• • •
    Publicité

    L’émouvante histoire d’amour de Bill et Frank

    Une bulle d’humanité en pleine apocalypse ! Alors que les deux premiers épisodes de The Last of Us avaient déjà impressionné le public et la critique, le troisième épisode de l’adaptation du jeu vidéo culte de Naughty Dog, intitulé « Long Long Time », est d’ores et déjà qualifié par de nombreux médias comme l’un des meilleurs épisodes de l’histoire de la télévision. Voici pourquoi…

    Jusqu’ici, l’adaptation deThe Last of Us par HBO suivait globalement le même chemin que le jeu, reprenant parfois des dialogues et des scènes à l’identique. La série de Neil Druckmann et Craig Mazin avait réussi à s’émanciper à la fin de l’épisode 2 en modifiant légèrement le destin réservé à Tess. Et, tout en étant fidèle à son esprit initial, l’épisode 3 est radicalement différent du jeu, 

    Dans les jeux, après la mort d’un des personnages principaux, Joel décide d’aller voir un dénommé Bill pour récupérer un véhicule afin de rejoindre son frère, Tommy. Un chapitre de The Last of Us Part I se situe dans le domaine de Bill : le joueur doit éviter la multitude de pièges que le survivaliste a mis en place autour de son domaine pour se protéger, avant de faire sa rencontre et de se rendre chez lui.

    On découvre que cet homme n’a pas toujours vécu seul et qu’il avait auparavant un « partenaire », prénommé Frank. Plus tard, Joel, Bill et Ellie découvrent le cadavre de ce dernier : Frank, infecté par une morsure, s’est pendu afin de ne pas se transformer ou contaminer Bill.

    Long Long Time, réalisé par Peter Hoar, suit Ellie et Joel juste après la fuite du capitole et le décès de Tess. En chemin, alors que Joel donne quelques explications à Ellie sur les origines de la pandémie, nos deux héros tombes sur les restes d’un charnier de la Fedra. L’épisode passe alors en mode flash-back et nous emmène le 30 septembre 2003, soit quatre jours après l’Outbreak.

    Le spectateur découvre Bill (Nick Offerman), qui a réussi à échapper aux massacres de la Fedra, et se barricade dans sa ville natale. Barbelés électriques, pièges à mines, fossés, vidéosurveillance, ce survivaliste a transformé son quartier en bunker à ciel ouvert.Il vit coupé du monde pendant quelques années avant que ne tombe dans un de ses pièges un intrus, Frank (Murray Bartlett, que l’on voit décidément partout depuis The White Lotus). Bill accepte de l’accueillir chez lui pour dîner.

    L’épisode narre l’histoire des vingt années de vie commune de Bill et Frank : de leur première relation sexuelle à leur dernier repas en tant que couple, en passant par leur amitié avec Joel et Tess… Chaque tranche de vie est émouvante, racontée avec élégance et le niveau de dignité qu’elle mérite. Leur romance queer aboutie à une tragédie shakespearienne universelle et déchirante.

    La série réécrit l’histoire de Bill et Frank, contrairement au jeu, Bill meurt avec Frank et Ellie ne le rencontre jamais, mais lit la lettre d’adieu qu’il adresse à Joel. L’adaptation fait de la relation romantique de Bill et Frank le cœur de l’épisode, à laquelle le jeu ne faisait qu’allusion, un épisode puissant et touchant qui étoffe les personnages de manière organique.

    Cet épilogue transfert tout le poids émotionnel de l’histoire de Bill et Frank à l’intrigue principale. La lettre de Bill à Joel lui rappelle que les hommes comme lui et Joel « ont un travail à faire », c’est de protéger leurs proches à tout prix.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité