Jeudi, 20 juin 2024
• • •
    Publicité

    D’une lutte à l’autre, le Conseil québécois LGBT garde le cap

    Le Conseil québécois LGBT (CQ-LGBT), qui souffle ses trente bougies cette année, a su s’adapter aux transformations sociales des trois dernières décennies et agir au coeur des luttes pour le respect des droits de nos communautés. Si les gains sociaux, politiques et juridiques ont été nombreux, comme la légalisation du mariage pour les partenaires portant la même mention de sexe à l’état civil et la reconnaissance légale des parcours de transition de genre, les défis des personnes LGBTQIA+ au Québec demeurent tangibles.

    Regrouper les organismes LGBTQIA+ au Québec
    Dans les dernières décennies, l’écosystème communautaire s’est lui aussi transformé: naissance d’organismes, changement de noms, offres de services pour de nouvelles réalités, etc. Aux premières loges de la reconfiguration de l’action communautaire québécoise, le CQ-LGBT favorise toujours la concertation de ses membres et valorise les voix habituellement absentes des débats. Son Plan de revendications communes ancre ses prises de positions politiques dans les réalités et les priorités de ses membres.

    Durant ces dernières années marquées par la pandémie de Covid-19, mais aussi par la recrudescence de la haine homophobe et transphobe, le CQ-LGBT a redoublé d’efforts pour renforcer les capacités des organismes québécois. Grâce entre autres au mentorat, à l’entraide, à la formation continue et à l’organisation de moments d’échange, le membrariat a doublé entre 2020 et 2022: aujourd’hui, le CQ-LGBT regroupe 70 organismes dans 15 régions du Québec.

    Pas de recul pour les droits LGBTQIA+ !
    Au fil des années, le CQ-LGBT s’est prononcé sur un nombre grandissant de problématiques sociales et ses stratégies d’actions se sont diversifiées. Le CQ-LGBT remplit son mandat en rencontrant régulièrement des représentant·es des différents paliers gouvernementaux afin de les sensibiliser aux enjeux qui touchent nos communautés et les organismes, et en participant activement aux consultations pour la création des Plans d’action des gouvernements canadien et québécois.

    Le travail du CQ-LGBT ne s’arrête pas là. Dans les dernières années, nous avons présenté des mémoires, participé à des comités, témoigné lors d’audiences parlementaires. Ces actions portaient sur des sujets aussi variés que les thérapies de conversion, l’accès aux soins de santé et aux services sociaux, l’accompagnement des victimes de violences sexuelles et conjugales, l’exploitation sexuelle des mineur·es, le racisme systémique, le profilage racial et social, et les répercussions de la pandémie.

    Durant les dernières campagnes électorales fédérale et provinciale, le CQ-LGBT a mobilisé le grand public pour rappeler aux politicien·nes l’importance d’inclure les réalités LGBTQIA+ dans les discussions politiques. Une vaste campagne de mobilisation a été coordonnée afin de défendre les droits des personnes intersexes, trans et non-binaires dès l’annonce du projet de loi n°2 portant sur la réforme du droit de la famille et de l’état civil, en novembre 2021. Preuve de la solidarité renouvelée entre les membres et les partenaires du CQ-LGBT, l’ensemble des actions menées se sont appuyées sur les réflexions d’un comité de mobilisation large, regroupant organismes, militant·es et chercheur·es concerné·es.

    Action concertée, projets ciblés
    De façon parallèle, le CQ-LGBT tâche aussi de sensibiliser les différentes sphères de la société en proposant diverses formations et guides pour encourager une offre de services plus inclusifs. À l’heure actuelle, nous travaillons à rendre les services municipaux plus inclusifs et nous accompagnons des organismes publics et parapublics oeuvrant à la protection des droits de la population dans l’adaptation de leurs services. À Montréal, nous préparons un forum sur les enjeux d’itinérance chez les personnes LGBTQIA+. Le site web Inclusion LGBT2+, lancé en 2022, regroupe l’ensemble des activités de formation et de sensibilisation offertes par nos membres au Québec.

    Le CQ-LGBT reconnait l’importance de joindre ses forces avec une pluralité d’acteurs et c’est notamment appuyant le travail d’autres organismes tel que Juripop et Mikana, et de partenaires universitaires tel que la Chaire de recherche sur la diversité sexuelle et la pluralité des genres et la Chaire de recherche sur les violences sexistes, que les luttes intersectionnelles avancent conjointement.

    Saisir la balle au bond
    Maintenant à la recherche d’une relève dynamique pour assurer la direction générale dès l’été 2023, l’équipe du Conseil québécois LGBT et son conseil d’administration sont prêts à continuer d’avancer. Le défi de la nouvelle direction générale sera d’assurer la continuité des luttes politiques de nos communautés, tout en maintenant le développement interne d’une organisation en croissance. Après 30 ans d’apprentissage et de transformations fructueuses, le CQ-LGBT poursuit son chemin, tracé par et pour ses membres au service des communautés LGBTQIA2+ québécoises.

    Ariane Marchand-Labelle, directrice générale

    Florence Gallant-Chenel, coprésidente

    Pascal Vaillancourt, coprésident

    Le Conseil québécois LGBT est à la recherche d’une personne afin de combler le poste de direction générale.

    Abonnez-vous à notre INFOLETTRE!

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité