Vendredi, 12 juillet 2024
• • •
    Publicité

    Insoutenables longues étreintes : Redéfinir sa vie, est-ce possible ?

    Le dramaturge Ivan Viripaev ne laisse personne indifférent. On ne peut le rattacher à aucune tradition théâtrale. Bien sûr, on peut y déceler parfois des clins d’œil à d’autres auteurs mais il n’en reste pas moins que sa signature est forte, frappante, et perturbante. Fort du succès de Insoutenables longues étreintes lors de la saison précédente, le Théâtre Prospéro a décidé de reprendre la pièce pour quelques soirées en décembre prochain. Pour le metteur en scène et directeur artistique du Prospero, Philippe Cyr, il est important qu’un spectacle s’inscrive dans la durée, soit remonté, ici, comme au Prospero ou ailleurs.

    Disons-le d’entrée de jeu, le dramaturge qui a renié sa Russie natale pour la Pologne n’écrit pas pour nous dorloter, bien au contraire. Et même si l’humour — noir, voire cynique — traverse son travail, il nous confronte à nous-mêmes, à notre monde. En résumé, quatre personnages en quête d’eux-mêmes, sans trop savoir comment s’y prendre. Entre New York et Berlin, de folles soirées déjantées, arrive un point tournant dans leur vie, les amenant à s’interroger sur qui ils sont vraiment. « Ils sont dans une tentative de nommer le monde, commente Philippe Cyr en entrevue, mais paradoxalement le chemin qu’ils empruntent pour nommer ce monde est toujours retourné sur eux-mêmes, sur leur propre trajectoire de vie. » Pour le metteur en scène, leur regard n’est jamais tourné vers les autres, vers la communauté, et ils ne peuvent qu’échouer, leur obsession d’eux-mêmes prenant le pas sur tout le reste. « Ils ont soif, sont à la quête d’une vie meilleure et en même temps sont totalement autodestructeurs. »

    Ce que Philippe Cyr apprécie dans l’écriture dramaturgique de Viripaev tient dans la construction de son travail. « C’est une écriture ciselée, Viripaev maîtrise aussi bien la forme que le rythme, il n’y a donc aucun temps mort. Et j’ai essayé dans mon travail de rester le plus proche de ce mouvement, qui transparaît dans le jeu des interprètes. D’où pour lui l’importance de travailler dès le départ avec l’équipe de création. « J’aime partir d’un projet sans savoir comment je vais le monter. Quand j’ai découvert ce texte, je ne savais pas ce que je voulais en faire, affirme Philippe Cyr. En revanche, j’ai été touché tout de suite par les propos du texte, car les questions existentielles soulevées sont universelles. »

    Si la pièce n’a rien d’optimiste, les personnages plus grands que nature dans leur malaise et dans leur vie infructueuse cherchent pourtant à être heureux. L’humour de Viripaev apporte peut-être de la lumière, comme le rappelle Philippe Cyr, qui pense que l’on se reconnaît tous dans cette ironie, car elle est pleine d’humanité.

    D’autant que les quatre interprètes sont remarquables et semblent nés pour incarner l’univers du dramaturge slave. Christine Beaulieu, Marc Beaupré, Joanie Guérin et Simon reprennent, le temps de quelques soirées, leur personnage en quête de vérité.

    Mentionnons la très belle initiative du théâtre Prospero mise en place cette saison en ce qui concerne le prix des billets : pour qu’il ne soit pas un frein au désir d’aller au théâtre, quatre catégories de prix sont proposées et chacun choisit ce qu’il veut ou peut payer, indépendamment, sans aucune autre exigence. Ainsi on peut choisir de payer 25 $, 35 $, 42 $ ou 50 $ par spectacle. Une initiative bien accueillie par le public. « C’est pour nous un modèle d’accessibilité, confie Philippe Cyr. Nous souhaitons enlever le plus de barrières possible pour ceux et celles qui veulent aller au théâtre. Des gens ont réservé des billets pour l’ensemble de la saison davantage que pour la saison précédente. »

    Insoutenables longues étreintes au Théâtre Prospero, du 5 décembre au 16 décembre 2023. Texte : Ivan Viripaev. Mise en scène : Philippe Cyr

    INFOS | theatreprospero.com

    Abonnez-vous à notre INFOLETTRE!

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité