Samedi, 25 mai 2024
• • •
    Publicité

    Sur la route avec Roxane Bruneau

    Pour célébrer le printemps en grand, Roxane Bruneau a lancé il y a quelques semaines la chanson « Une bouteille à la mer », tirée de son dernier album Submergé, avant de partir sur la route à la rencontre de ses bien-aimés Bruno’z un peu partout au Québec. À quelques jours d’une résidence à l’Olympia suivie d’un périple qui l’amènera de Sherbrooke à Gatineau en passant par Saguenay, Trois-Rivières et Québec, la chanteuse fétiche de la communauté LGBTQ+, qui a fait la couverture de Fugues il y a 5 ans (juillet 2017), s’est entretenue avec Fugues pour discuter de sa musique, de sa tournée et de ses fans.

    « Une bouteille à la mer » aborde notamment la question de l’épanouissement et de
    l’importance de trouver le bonheur en soi. Comment t’est venue l’inspiration de ce thème et pourquoi était-ce important pour toi de l’aborder maintenant ?

    Roxane Bruneau : Après avoir écrit « J’te retiens pas », qui parle d’une rupture nécessaire avec une personne qui ne nous convient pas, il m’est venu l’inspiration de cette chanson qui parle de l’importance de s’épanouir après la déchirure qu’une rupture peut faire. C’est important pour moi d’aborder ce côté également puisque l’on peut tous trouver le bonheur en soi par nous-mêmes et ne pas dépendre de l’amour des autres pour y goûter.

    La chanson se démarque du reste de l’album par son rythme upbeat et sa mélodie dansante qui donne envie de « bouger bouger ». A-t-elle été écrite avec l’objectif initial de faire danser les Bruno’z ?
    Roxane Bruneau : L’objectif premier n’était nécessairement pas de faire danser mes Bruno’z, mais plutôt de leur offrir une chanson libératrice ! Tant mieux si l’aspect libérateur de la chanson les amène à danser sur le morceau ! J’ai bien hâte de les voir lors de mes prochains spectacles !

    Comment se déroule ton processus de création musical ? Est-ce que la musique précède généralement les paroles ou s’agit-il plutôt de l’inverse ?
    Roxane Bruneau : En toute honnêteté, je n’ai pas de processus créatif défini. Tout dépend de l’inspiration qui me vient sur le moment. Parfois, les paroles arrivent en premier et d’autres fois, c’est la mélodie que je trouve qui, par la suite, m’inspirera pour le texte.

    Quelles sont les périodes les plus nourrissantes pour toi musicalement ? Les moments de tristesse ? D’ivresse ? Les tournées ?
    Roxane Bruneau : Ça peut m’arriver à n’importe quel moment ! C’est souvent sous la douche ou lors de moments en voiture !

    La tournée Submergé s’arrêtera prochainement un peu partout au Québec. À quoi peut s’attendre le public avec ce nouveau spectacle ? Lui réserves-tu quelques surprises ?
    Roxane Bruneau : J’ai vraiment misé gros sur ce spectacle qui se voudra beaucoup plus interactif avec mon public, notamment en utilisant la technologie ! Nous avons vraiment visé à offrir un concert unique ! Le spectacle se colle beaucoup à ce que je touche dans ma carrière : la musique, l’humour et les vidéos ! Je signe également la mise en scène et les visuels du spectacle !

    Qu’est-ce qui te plaît le plus lorsque tu pars en tournée à la rencontre des fans ?
    Roxane Bruneau : J’aime que les chansons appartiennent désormais au public. J’aime sentir qu’elles existent pour une raison et j’adore les trips avec ma gang en tournée !

    Tu seras présente plusieurs soirs consécutifs dans plusieurs villes, dont trois soirs à Québec, trois soirs à Gatineau et deux soirs à Chicoutimi. As-tu un peu le temps de te déposer et d’apprécier chaque ville lors de tes passages ? As-tu un rituel particulier ?
    Roxane Bruneau : C’est la première fois que je propose des résidences. Lors de ma dernière tournée, il n’y avait pas vraiment de rituel. Par contre, cette fois-ci j’espère pouvoir en profiter beaucoup plus pour visiter.

    Tu as mentionné par le passé que Submergé s’inscrivait dans un désir de s’assumer et d’être en possession de soi, message qui peut résonner tout particulièrement auprès de la communauté LGBTQ+. As-tu un message pour les jeunes qui sont en questionnement ou qui pourraient craindre de faire un coming out ?
    Roxane Bruneau : Si les gens ne t’acceptent pas pour ce que tu es, il ne faut pas se gêner pour faire le ménage autour de soi. Il ne faut pas se plier aux désirs et attentes des autres.

    Par tes créations musicales et la visibilité que te procure ta carrière, tu es en quelque sorte devenue une icône et une figure d’inspiration pour une génération de jeunes personnes LGBTQ+. Comment te sens-tu par rapport à ce rôle ?
    Roxane Bruneau : Honnêtement, ce rôle est venu naturellement au cours de ma carrière. Mon but n’a jamais été d’occuper ce rôle, mais je suis très fière de savoir que des gens de la communauté me perçoivent ainsi.

    Parlons musique ! Tu es actuellement sur les routes du Québec alors que le printemps bat son plein. Quelle est ta chanson préférée pour un road trip printanier ?
    Roxane Bruneau : Je n’écoute pas de musique en voiture, seulement des podcasts ! Celui que j’écoute le plus souvent est Tout le monde s’haït [balado par Marylène Gendron et Sam Cyr, NDLR].

    Quelle est la chanson que tu ne te lasseras jamais d’entendre ?
    Roxane Bruneau : N’importe quelle chanson des Cowboys Fringants !

    Tous styles confondus, quelle est ta découverte musicale récente favorite ?
    Roxane Bruneau : Dernièrement, j’ai découvert Bailey Zimmerman !

    Un artiste ou un style musical que l’on devrait jouer davantage au Québec ?
    Roxane Bruneau : On devrait beaucoup plus faire jouer des artistes féminines, tous genres confondus !

    La chanson qui te fait lever et danser à tout coup ?
    Roxane Bruneau : Calm Down de Selena Gomez et Rema !

    INFOS | Roxane Bruneau sera en tournée partout au Québec jusqu’en 2025.
    Pour toutes les dates des concerts, on peut se rendre au : https://www.roxanebruneau.com

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité