Lundi, 27 juin 2022
• • •
    Publicité

    PPE et PReP, des antirétroviraux pour les séronégatifs ?

    Administrée à une personne séronégative dans les 72 heures suivant l’exposition au virus, la prophylaxie post-exposition (PPE) pourrait empêcher l’infection par le VIH. 

    Ce traitement est une combinaison d’antirétroviraux qui doivent généralement être pris pendant quatre semaines. Au Québec, la PPE peut être prescrite dans les urgences des hôpitaux et les cliniques spécialisées.

    La prophylaxie pré-expositon (PrEP), quant à elle, consiste à administrer des antirétroviraux aux personnes séronégatives à risque, sur une base régulière ou ponctuelle, afin de prévenir la transmission du VIH en cas d’exposition. Quelques études ont démontré une efficacité avoisinant les 70% lorsque les participants prenaient fidèlement leur traitement.

    Dans toutes les études sur la PrEP, les participants recevaient un counselling et étaient encouragés à utiliser le condom. Malgré les résultats inégaux de certains essais cliniques et les coûts associés à la PrEP, la Food and Drugs Administration (FDA) a autorisé aux États-Unis l’utilisation du Truvada comme traitement prophylactique pré-exposition pour les personnes les plus à risque.

    Pour le moment, l’utilisation du Truvada comme PrEP n’est pas approuvée au Canada. L’étude IPERGAY étudiera l’efficacité de la PrEP chez les hommes gais et bisexuels en France et au Québec. L’étude a débuté à Paris et à Lyon. Le volet montréalais de l’étude vient tout juste d’être lancé.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité