Jeudi, 16 septembre 2021
• • •
    Publicité

    Marc-Antoine Coulombe et Isabelle Corriveau : Deux entrepreneurs gais font trinquer Verdun !

    Marc-Antoine Coulombe et Isabelle Corriveau se sont rencontrés alors qu’ils travaillaient tous deux au défunt Drugstore. Quelques années plus tard, les voici à ouvrir le premier bar de Verdun, après que l’arrondissement ait retiré un règlement datant de 1875, qui interdisait tout débit de boisson sur son territoire. Levons notre verre à la santé du Palco!

    « J’avais jamais mis les pieds à Verdun » avoue d’emblée Marc-Antoine en buvant une gorgée de bière. « Isabelle et moi, on savait qu’on voulait ouvrir un bar de quartier. Idéalement, dans un lieu où il n’y avait pas trop de compétition. On avait pensé Pointe-Saint-Charles ou près du métro Frontenac. Mais quand on a su que l’arrondissement de Verdun délivrait ses premiers permis de bar, on a sauté sur l’occasion. »

    En décembre dernier, le bar Palco a ouvert ses portes en plein de cœur de Verdun, sur l’artère principale de cet arrondissement, la rue Wellington. Marc-Antoine est très fier de son investissement. L’espace est vaste et chaleureux. Marc-Antoine s’est lui-même occupé du design. Faut dire qu’il s’y connaît, ayant terminé un bac en design de l’environnement.

    Et pourquoi « Palco » ? « On est partis de quelque chose qu’on aime, les fêtes foraines. D’où les couleurs, les lampadaires dans le bar. Les forains disent qu’ils vont de palco en palco, c’est-à-dire d’un espace de prestation à un autre. C’est ce qu’on veut faire avec notre bar : un endroit où les gens se réunissent. On veut devenir la place publique où le fun se passe! »

    Si l’arrondissement de Verdun a accepté de leur délivrer ce premier permis pour ouvrir un nouveau bar en 140 ans, c’est parce que Marc-Antoine et Isabelle sont arrivés avec un plan d’affaires bien étoffé et des idées qui ont charmé la mairie. « Pour nous, ouvrir un bar ne se limitait pas à ouvrir un endroit pour boire. On voulait créer une plateforme culturelle, un espace qui permettrait aux artistes de la relève de venir s’exprimer, précise Marc-Antoine. L’idée, c’est d’avoir toutes les semaines un événement rassembleur comme un spectacle, un vernissage, une exposition d’architecture, un dj, etc. »

    De colocs à copropriétaires
    Originaire de Lévis, Marc-Antoine a d’abord rêvé, enfant, de devenir chanteur, vedette de la télévision. C’est le cinéma qui l’a attiré au cégep avant de se tourner vers le design. Mais son expérience pour ouvrir le Palco, il l’a acquise en travaillant dans plusieurs bars, dont l’Apollon et l’Ile Noire. « J’ai découvert plus tard que j’avais aussi la fibre entrepreneuriale », dit celui qui a ouvert le café « Oui mais non» dans le quartier Villeray, en 2014.

    Isabelle, quant à elle, vient de Saint-Jean-sur-Richelieu. Cette diplômée du programme ATM (Art et technologie des médias) du cégep de Jonquière a été coordonnatrice de production sur différentes émissions, dont La Petite Séduction et Deux hommes en or.

    Marc-Antoine et Isabelle se connaissent depuis sept ans. En plus d’avoir travaillé ensemble, ils ont été colocs. « Tout le monde pense qu’on est un couple, lance Marc-Antoine en souriant. Ce n’est pas le cas! Elle a sa blonde… et moi je me cherche un chum! » (rires)

    Verdun semble attirer de plus en plus de gais et lesbiennes. Marc-Antoine, qui habite maintenant cet arrondissement au sud-ouest de Montréal, le remarque aussi dans son bar. « J’ai déjà une clientèle gaie qui vient au Palco. Et beaucoup d’hétéros aussi. C’est un bar de quartier avant tout et on cherche à attirer les gens qui ont un intérêt dans les domaines artistiques, comme la photo, le cinéma, l’architecture. »

    « C’est comme dans nos rêves! », avoue Marc-Antoine. Depuis le début de cette aventure, tout se déroule sans anicroche. Il a déjà hâte à l’été prochain afin d’aménager une terrasse à l’arrière de l’établissement. Ouvert tous les jours de 15h à 3h, le bar Palco offre une grande sélection de gin et de whisky. « C’est aussi possible de manger sur place, précise Marc-Antoine. On a une sélection de plats réconfortants comme une poutine aux panais et patates douces, un pâté chinois au bœuf braisé et, aussi, un choix de différents amuse-gueules. »

    INFOS | Bar Palco, 4019 Wellington, Verdun
    BARPALCO.COM | FACEBOOK

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Consommations

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité