Mardi, 28 septembre 2021
• • •
    Publicité

    Amazon accusé d’aider des associations LGBTphobes à collecter des fonds

    Selon cette enquête du média OpenDemocracy, Amazon, qui est devenu l’un des rares gagnants lors de la pandémie de coronavirus, permet à ses clients via AmazonSmile de faire des dons à des associations caritatives lors de leurs achats en ligne.

    AmazonSmile stipule clairement que les organismes de bienfaisance éligibles ne peuvent «s’engager, soutenir, encourager ou promouvoir: l’intolérance, la discrimination ou les pratiques discriminatoires fondées sur la race, le sexe, la religion, la nationalité, le handicap, l’orientation sexuelle ou l’âge».

    Cependant, l’étude d’openDemocracy a découvert que plus de 40 organisations répertoriées sur la plate-forme américaine AmazonSmile s’opposent publiquement aux droits et à l’égalité des LGBT.

    Parmi eux se trouvent des groupes qui sont intervenus dans de nombreuses affaires judiciaires aux États-Unis et dans le monde entier contre le mariage homosexuel, l’adoption et les lois anti-discrimination. L’une d’entre elles décrit le Covid-19 comme «la colère de Dieu qui en résulte».

    En réaction à l’enquête, les militants des droits humains ont réclamé qu’Amazon retire ces groupes de sa plate-forme immédiatement.

    Les entreprises, si elles tiennent vraiment leur parole, ne devraient pas ouvrir leur plate-forme à des organisations qui s’efforcent de limiter les droits des autres», a déclaré Evelyne Paradis, directrice exécutive du groupe de défense des LGBT ILGA-Europe.

    Amazon a pris de nombreux engagements publics en faveur de la non-discrimination et de l’inclusion des personnes LGBT. Par exemple, en tant qu’employeur, il offre depuis plusieurs années des avantages aux partenaires de même sexe de ses employés et couvre les interventions chirurgicales transgenres.

    Le fondateur et PDG d’Amazon, Jeff Bezos, a reçu le prix national de l’égalité 2017 du groupe américain de défense des droits LGBT Human Rights Campaign. 

    Deux organisations américaines de la droite chrétienne ont déjà été précédemment retirées du programme AmazonSmile à la suite d’une controverse sur leur plaidoyer contre l’égalité pour les personnes LGBT. Mais les recherches d’OpenDemocracy révèlent que de nombreuses autres organisations ayant des antécédents anti-LGBT similaires demeurent sur AmazonSmile.

    On ignore combien d’argent les groupes anti-LGBT ont collecté grâce aux dons d’AmazonSmile, car ces informations ne sont pas fournies par les groupes ou par Amazon.

    En réaction à la polémique suscitée par la publication de l’enquête, un porte-parole d’AmazonSmile a déclaré : «Si à un moment donné une organisation viole nos règles, son éligibilité sera révoquée».

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité