Samedi, 31 juillet 2021
• • •
    Publicité

    Andra Day incarnera une Billie Holiday clairement bi

    La première bande-annonce du prochain film du réalisateur acclamé Lee Daniels, The United States vs. Billie Holiday, a été dévoilé début janvier et Andra Day semble absolument époustouflante dans sa prestation de la légendaire chanteuse de jazz bisexuelle. 

    Tourné à Montréal, le film suit Billie Holiday alors qu’elle rencontre le succès, traite de la toxicomanie et des luttes personnelles, et s’implique dans le mouvement américain des droits civiques tout en étant l’une des plus grandes chanteuses de tous les temps. On la voit triompher sur scène et dans de belles robes dessinées par Prada, mais on la voit aussi au plus bas, aux prises avec la dépendance et passer du temps en prison.

    Le film semble aborder frontalement la bisexualité de la chanteuse, car nous la voyons passer du temps avec l’actrice Tallulah Bankhead, l’une des vraies amantes de Holiday, interprétée par Natasha Lyonne.

    Dans la bande-annonce, Bankhead et Holiday entrent dans une bijouterie où Bankhead demande à la personne qui travaille au comptoir: «Vous ne savez pas qui c’est?» La bande-annonce tourne en grande partie autour de Holiday chantant le classique Strange Fruit, une chanson d’une beauté envoûtante sur le lynchage des Noirs. 

    À l’époque, le gouvernement américain considérait la chanson comme radicale et potentiellement dangereuse. «Avant qu’il y ait un mouvement pour les droits civiques, il y avait Billie Holiday et Strange Fruit», déclarait récemment Lee Daniels dans une interview avec The Hollywood Reporter. «Le gouvernement considérait cette chanson comme une menace et elle était une cible. Ça fait partie de l’histoire et on nous l’a caché trop longtemps.»

    Andra Day dans une scène du film «The United States vs. Billie Holiday »

    Outre Andra Day, dans le rôle principal (et Natasha Lyonne dans celui de Tallulah Bankhead), e film met également en vedette Miss Lawrence ainsi que l’acteur Moonlight Trevante Rhodes. Alors que bien des films sur cette légende du jazz ont été réalisés, il sera passionnant de voir ce qu’un réalisateur gai montrera de son histoire. La bizarrerie de Holiday et son implication dans le mouvement des droits civiques ont été des aspects importants de sa vie et il est temps que nous les célébrons. The United States vs. Billie Holiday sera diffusé aux États-Unis en février sur Hulu.

    Comme Crave diffuse régulièrement du contenu de cette plateforme, on ne peut qu’espérer que ce sera le cas aussi cette fois-ci… en février ou un peu plus tard.

    Ouvertement gai, Lee Daniels est un important producteur et réalisateur américain. On lui doit les séries Empire et Star, ainsi que les films Precious, The Paperboy et Shadowboxer. Il a produit également les succès Monster’s Ball et The Woodsman.

    Ce ne sera pas la première fois que la vie tumultueuse de Billie Holiday est portée à l’écran. La chanteuse a déjà été incarnée par Diana Ross dans le film Lady Sings the Blues du réalisateur canadien Sidney J. Furie. Ce rôle avait d’ailleurs valu à Diana Ross une nomination pour l’Oscar de la meilleure actrice en 1973.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité