Mardi, 30 novembre 2021
• • •
    Publicité

    De Amherst à Atateken, l’Exposition

    Vous n’avez pas encore eu le temps de visiter l’exposition De Amherst à Atateken actuellement présentée à l’Écomusée du fier monde? C’est votre chance! L’exposition se prolonge jusqu’au 18 avril 2021 !

    Il y a un an, la rue Amherst est devenue Atateken. À travers cette exposition de l’Écomusée du fier monde, retracez l’évolution de cette importante artère montréalaise datant du 19e siècle! Le parcours d’exposition propose un voyage dans le temps à travers l’histoire des industries, des transports et des commerces, des témoins du dynamisme du quartier, en passant par la création du Village gai dès les années 1980.

    Tramway rue Amhesrt 1937 – Archives Ville de Montréal

    Histoires de controverses
    Dès les années 1960 le nom de la rue est contesté dans une optique nationaliste canadienne-française, le général Amherst étant associé à la capitulation de Montréal qui marque la fin de la nouvelle-France. Plus récemment, ce sont les génocidaires du général envers les Premiers Peuples qui font l’objet d’une controverse. C’est dans un esprit de réconciliation que la Ville de Montréal choisit un toponyme mohawk, Atateken, qui signifie «frères et soeurs». Cette décision est un prix à la suite des recommandations d’un comité spécial de toponymie formée de personnes issues des Premiers Peuples et souligne la très ancienne présence iroquoienne sur l’Île de Montréal.

    Sainte-Catherine-d’Alexandrie – Archives Ville de Montréal

    D’hier à aujourd’hui
    Le premier tronçon de la rue apparait dès 1801. Puis, à la fin du 19e siècle, l’artère se développe avec l’industrialisation et le développement commercial du quartier. Jusque dans les années 1960, la rue Amherst est d’ailleurs reconnue comme le carrefour de la fourrure. En plus des commerces et de quelques entreprises industrielles, la rue est également présentée par de grands édifices publics tels que le marché Saint-Jacques (1931) et le bain généreux (1927), qui sont des éléments architecturaux remarquables.

    Après une période d’incertitudes face à la désindustrialisation dans les années 1960-1970, le développement du Village gai dans les années 1980 contribue à revitaliser une vaste portion du quartier. La Société de développement commercial du Village (SdC) qui regroupe les commerces du secteur ainsi que le redéveloppement du Vieux-Port lors du 350e anniversaire de Montréal apportent un nouveau dynamisme dans le quartier. Avec ses bâtiments anciens et récents, sa population variée, la présence d’institutions, les organismes communautaires et de nombreux commerces, la rue Atateken demeure un artère bien vivante.

    The H. R. Gutheil Building_Collection-ÉFM

    Découvrez la vie quotidienne en milieu ouvrier et suivez le parcours inspirant de citoyens citoyens. Visitez les expositions de l’Écomusée du fier monde située dans l’ancien bain public généreux, un magnifique exemple de l’architecture des années 1920.

    INFOS | L’Exposition est à l’affiche du 10 février au 18 avril 2021 (en prolongation)
    à l’Écomusée du fier monde, situé au 2050, rue Atateken, Montréal, Québec H2L 3H8
    T. 514 528-8444 | www.ecomusee.qc.ca

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité