Mercredi, 23 juin 2021
• • •
    Publicité

    Voici ce que vous pourrez faire selon le plan de déconfinement au Québec

    Mardi, le gouvernement Legault a dévoilé son plan de déconfinement qui s’étire sur plusieurs mois, soit au moins jusqu’à fin août. Vous voulez savoir ce qui arrivera au niveau des paliers de couleurs, des activités permises ou toujours interdites, du maintien ou de l’arrêt du port du masque obligatoire? Voici quelques explications pour mieux s’y retrouver.

    Noté, que le plan présenté pourrait être révisé en fonction de la situation sanitaire, a précisé Québec, avec, le cas échéant, une prolongation des interdictions en vigueur. La situation est différente pour les régions de la province où des mesures spéciales sont en place. Selon le plan présenté mardi, le déconfinement y sera reporté de deux semaines à partir de la levée de ces mesures d’urgence.

    Sinon, voici ce qu’il sera permis de faire dans la province…

    À partir du 28 mai :

    • Se trouver à l’extérieur après 21 h 30. C’est la fin du couvre-feu pour l’ensemble de la province.
    • Dans les zones rouges et orange, vous pourrez vous rendre au restaurant pour manger sur une terrasse, à raison d’un maximum de deux adultes avec enfants mineurs de deux résidences différentes, ou l’ensemble des occupants d’une résidence par table.
    • Dans les zones jaunes, les occupants de deux résidences pourront manger ensemble au restaurant (toujours sur la terrasse).
    • Il sera permis de tenir des rassemblements privés à l’extérieur réunissant un maximum de huit personnes provenant de résidences différentes ou réunissant l’ensemble des habitants de deux résidences. Il faudra maintenir la distanciation physique de deux mètres.
    • Vous pourrez désormais vous rendre dans une autre région que la vôtre, ce qui est actuellement déconseillé.
    • À la condition de respecter plusieurs mesures, notamment de distanciation physique, les salles de spectacle intérieures et extérieures ayant des places assignées pourront accueillir jusqu’à 2500 personnes.

    À partir du 11 juin :

    • Aller boire un verre sur la terrasse d’un bar, à raison d’un maximum de deux adultes de résidences différentes, ou les occupants d’une résidence par table pour les paliers rouge et orange. Dans les régions en zone jaune, les occupants de deux résidences pourront se trouver à la même table.
    • Vous aurez le feu vert pour pratiquer des sports et des loisirs supervisés à l’extérieur en groupes de 25 maximum. En zones rouge et orange, cela est limité aux sports sans contact. En zone jaune, on ajoute les sports avec contacts brefs.

    À partir du 25 juin :

    • Les camps de jour et les camps de vacances ouvriront leurs portes.
    • Vous pourrez participer à des activités et événements publics à l’extérieur, selon des règles particulières (qui seront vraisemblablement précisées).
    • Les règles entourant le port du masque seront allégées, tout comme celles régissant la distanciation, dans le contexte de rassemblements privés où les participants ont reçu leurs deux doses de vaccin.
    • Dans les stades extérieurs ayant des places assignées d’avance, les règles seront aussi allégées. Ces endroits continueront de pouvoir accueillir un maximum de 2500 personnes.

    À partir de la fin du mois d’août (au minimum) :

    Si 75 % des Québécois de 12 ans et plus ont reçu leurs deux doses du vaccin…

    • D’autres assouplissements seront appliqués dans les garderies et en milieu préscolaire.
    • L’enseignement reviendra peu à peu à la normale au primaire et au secondaire.
    • Les étudiants du cégep et de l’université retourneront suivre leurs cours en classe.
    • Les travailleurs pourront peu à peu retourner travailler au bureau.
    • D’autres allègements s’appliqueront pour les rassemblements, les sports et les loisirs.
    • Davantage de gens pourront assister à des événements dans des salles intérieures et à l’extérieur.
    • Ce sera la fin du système de zones de couleur.

    D’autres précisions :

    L’état d’urgence sanitaire est maintenu pour l’instant. Selon le ministre de la Santé Christian Dubé, celui-ci donne notamment au gouvernement des leviers supplémentaires pour les horaires du personnel de la santé.

    Le premier ministre François Legault a laissé entendre que les régions en zone rouge passeront progressivement en orange le 31 mai, sauf exception. Cela entraînera notamment la réouverture des gyms, où l’on devra d’abord s’entraîner en portant le masque.

    Est-ce possible que le plan de déconfinement change?

    Oui. Pour l’instant, la situation épidémiologique est enviable comparativement à plusieurs endroits dans le monde en raison d’un taux de vaccination élevé. Globalement, on a eu une troisième vague incomparable à ce qui a été vu ailleurs, lance le Dr Arruda.

    Puisque le virus est toujours en circulation, il sera primordial que les gens vaccinés reçoivent une deuxième dose. Le vaccin va diminuer la transmission en protégeant un maximum de personne. Il est efficace après une dose assez rapidement. Avec le temps, l’efficacité baisse, d’où l’importance que les gens reçoivent vraiment une deuxième dose s’ils veulent être protégés au mois d’août. Avec deux doses, on va avoir l’immunité de beaucoup de personnes qui vont faire qu’on a moins de gens susceptibles [de complications].

    Une hausse du nombre de cas, d’éclosions et la situation dans les hôpitaux pourraient modifier le calendrier de déconfinement. Or, si les consignes sont respectées, il n’y aura pas de retour en arrière, assure le directeur national de santé publique.

    Quand tombera le masque en milieu de travail?

    Le gouvernement n’avance pas de date précise. C’est clair qu’on va ajuster les consignes en milieu de travail. Ça va se faire surtout quand les deux doses seront données, parce qu’une seule dose ce n’est pas suffisant. On ne sait pas quand la première dose a été donnée, il peut avoir beaucoup de variation en milieu de travail, on n’est pas comme à la maison où on connaît exactement l’histoire. Les milieux de travail où les contacts avec le public sont nuls seront priorisés.

    Sommes-nous en retard dans l’injection de cette deuxième dose?

    Non. Il est vrai que plusieurs personnes ont atteint les 21 jours nécessaires entre leurs deux doses et ont un rendez-vous plus tard dans l’été, et ce, même si des plages horaires sont disponibles maintenant. D’autres ont des rendez-vous pour cette dose au mois de septembre, soit après la rentrée prévue des classes. C’est vraiment en raison de la quantité de vaccin, indique le Dr Arruda.

    Il assure que la protection de la première dose demeure importante même après 21 jours. Il est donc conseillé de conserver sa date de rendez-vous. Pour ceux qui ont reçu une dose du vaccin d’AstraZeneca, des doses sont attendues par le gouvernement. Ça va se faire dans des cliniques d’AstraZeneca.

    Le gouvernement cessera-t-il d’obliger le télétravail?

    Oui, d’ici la fin août ou le début septembre. Selon le Dr Aruda, le télétravail risque toutefois de demeurer, même sans l’encouragement du gouvernement.

    Le retour vers une organisation normale de télétravail […], lorsque les deux doses seront données, c’est le genre de chose qu’on va dire si c’est encore possible de le faire ou que ce ne sera plus obligatoire.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité