Mercredi, 22 septembre 2021
• • •
    Publicité

    En matière de finances et d’assurances, les personnes LGBTQ+ parfois défavorisées

    Bien que les personnes LGBTQ+ profitent du mouvement en faveur d’une plus grande égalité, leurs besoins diffèrent souvent de ceux des autres clients et ils sont encore la proie de nombreux préjugés, deux facteurs dont les conseillers financiers devraient tenir compte.

    Découvrez quatre points qui sont particulièrement importants, selon David Treece, fondateur de Treece Financial Group à Miami, dans le cas des personnes LGBTQ+. Et qu’il expliquait récemment dans un article pour Think Advisor.

    1 – Les assurances
    La légalité du mariage entre deux personnes du même sexe est encore récente. Il remonte à 2005 au Canada et à 2015 aux États-Unis. De nombreux retraités LGBTQ+ ont pris des décisions en pensant qu’ils ne pourraient jamais se marier, par exemple en prenant un versement de pension basé sur un statut de célibataire, ou en ne prévoyant pas de maximiser les prestations de conjoint et de survivant.

    Pour compenser la perte de la pension du conjoint au décès de celui-ci, il peut être judicieux pour ces clients d’avoir une assurance vie. Ce type de situation peut effectivement s’avérer plus fréquent chez les couples de même sexe qui ne bénéficiaient pas d’avantages liés au mariage au moment du choix de la pension.

    De même, puisque de nombreuses personnes LGBTQ+ n’ont pas d’enfants pour prendre soin d’eux et risquent de vieillir seules, le besoin en assurance soins longue durée peut aussi se révéler plus significatif.

    2Documents juridiques
    Nombre de personnes LGBTQ+ sont confrontées à de l’hostilité au sein de leur propre famille, ce qui pourrait impacter très négativement leur conjoint. Il se peut que leurs proches n’aient jamais accepté la situation et que cela se ressente particulièrement lors de moments clés, comme une hospitalisation ou un décès.

    Il est ainsi toujours important, même pour les couples mariés, de se protéger et de mettre leurs documents juridiques à jour. On peut penser ici à la procuration ou au testament biologique. Ces documents assurent que les souhaits du couple soient respectés et leurs intérêts protégés. Cela comprend également la désignation des bénéficiaires, la titularisation des comptes et des biens, ainsi qu’un testament ou une fiducie.

    Votre conseiller devrait vous proposer que ces documents soient mis à jour régulièrement.

    3Soins de longue durée et vieillissement
    Beaucoup de personnes LGBTQ+ retournent au placard en vieillissant par crainte d’être maltraitées en raison de leurs préférences sexuelles. Les aidants peuvent parfois être hostiles à l’égard des personnes LGBTQ+. Il est donc nécessaire de planifier correctement votre prise en charge potentielle et le meilleur moyen pourrait être de souscrire une assurance soin longue durée.

    4Préjugés
    Les personnes LGBTQ+ sont souvent stigmatisées ou confrontées aux préjugés. Plusieurs craignent donc ce genre de réaction au moment de faire appel à un professionnel de la finance. Optez donc pour un conseilelr ou en entreprise qui s’affiche ouvertement comme accueillante et compétente envers les communautés LGBTQ+ qui démontrera plus d’empressement à se soucier de vos intérêts particuliers.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité