Dimanche, 17 octobre 2021
• • •
    Publicité

    Victoire en demi-teinte pour les libéraux

    Dès la fermeture des bureaux de vote, lundi soir, les résultats en provenance du Québec et de l’Ontario ont confirmé une tendance assez favorable aux libéraux pour les assurer de terminer en tête pour le nombre de sièges.

    Bien qu’il n’ait pas décroché la majorité qu’il souhaitait obtenir, Justin Trudeau a tout de même soutenu que les Canadiens lui avaient envoyé un message clair. Un message qu’il a assuré avoir entendu. «Vous nous renvoyez au travail avec un mandat clair pour mettre fin à la pandémie […] c’est exactement ce que nous voulionsJe vous ai entendus. Ça ne vous tente plus qu’on parle de politique ou d’élections, vous voulez qu’on se concentre sur le travail qu’on a à faire pour vous», a ajouté le chef libéral, dans son discours de fin de soirée.  « Vous avez donné aux parlementaires un mandat clair pour qu’on en finisse une fois pour toutes avec cette pandémie […] On vous entend», a-t-il répété.

    Mercredi soir, il semblait clair que les libéraux obtiendraient autour de 159 sièges, sous le seuil des 170 sièges permettant d’obtenir une majorité. Au Québec, le PLC a remporté ou est en tête dans 34 circonscriptions, le Bloc, 33, les conservateurs, 10, et le NPD, une seule.

    Le premier ministre Justin Trudeau a réussi à conserver aisément son siège dans Papineau, à Montréal, comme tous les autres libéraux représentants une circonscription québécoise qui détenaient un ministère avant le déclanchement des élections.

    Le ministre sortant du Patrimoine canadien Steven Guilbeault a été réélu dans la circonscription de Laurier-Sainte-Marie (qui comprends entre autres, Le Village et une partie importante du Plateau Mont-Royal) avec une majorité d’un peu plus de 2000 voix devant la candidate néodémocrate Nimâ Machouf qui croyait pourtant remporter l’élection dans cette circonscription, qui fut celle du l’ancien chef du Bloc, Gilles Duceppe pendant 21 ans, puis celle de la néodémocrate Hélène Laverdière.

    Le Bloc québécois a élu 33 députés, soit un résultat légèrement mieux que celui des élections fédérales de 2019, mais moins que les libéraux. Avec un gouvernement libéral minoritaire, le parti d’Yves-François Blanchet pourrait être le deuxième parti d’opposition et ainsi obtenir la balance du pouvoir. Cela revêt une importance capitale pour bon nombre de partisans bloquistes. 

    Quant à Alexandre Boulerice, il est le seul candidat du Nouveau Parti Démocratique à avoir réussi à avoir un siège au Québec. Le nombre d’élus du Nouveau parti démocratique ou en tête, est de 25, ce qui pourrait aussi leur donner la balance du pouvoir et qui déterminera l’importance qu’aura le Bloc québécois à la Chambre des communes.

    Au lendemain du scrutin, plusieurs organisations et groupes de pression au pays ont salué la réélection du Parti Libéral à la tête d’un gouvernement minoritaire, mais le pressent de se mettre au travail afin d’affronter différents défis.

    Pour lire les réponses du Parti libéral à nos questions quant aux enjeux LGBTQ+, CLIQUEZ ICI.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité