17.7 C
Montréal
Mardi 24 mai 2022
• • •
    Publicité

    iPad Air 5 : Le renouveau

    Si le printemps est synonyme du retour des beaux jours, chez Apple, il rime avec renouveau de l’iPad Air. La tablette de milieu de gamme de la firme à la Pomme qui, cette année, devient très intéressante avec l’intégration de la puce M1 dont la puissance et la polyvalence font les beaux jours des Mac(Book) depuis plus d’un an. Et cet iPad Air 5e génération peut aussi compter sur ses nouveaux coloris printaniers, sa puce 5G sans oublier une large gamme de périphériques et accessoires. De quoi faire de cet iPad Air 2022 la meilleure tablette du moment ?


    Au premier coup d’œil, impossible de différencier l’iPad Air 2022 de son prédécesseur. Il faut dire que ce dernier avait connu une évolution majeure l’année dernière en adoptant le design borderless et symétrique de l’iPad Pro, plus élégant. Les connaisseurs pourront toutefois reconnaitre les iPad Air 5 grâce à leur nouveaux coloris.

    Toujours au nombre de cinq, ces derniers évoluent sensiblement à l’image du bleu désormais plus profond. Le mauve, déjà aperçu sur l’iPad Mini, fait quant à lui son apparition en lieu et place du vert. Idem pour le coloris « lumière stellaire » très proche du feu argent. Enfin, les habitués de la marque seront ravis de retrouver le gris sidéral, longtemps signature des produits Apple et toujours aussi élégant et discret.


    Si ces nouveaux coloris ne laisseront pas certains indifférents, LA nouveauté de cet iPad Air 5e génération est invisible. En effet, exit la puce A14 Bionic des iPhone et iPad, place au SoC Apple Silicon M1. Un terme sans doute obscur pour beaucoup d’utilisateurs, mais sachez qu’il s’agit tout simplement de la même puce que celle désormais présente dans les MacBook Air, MacBook Pro, Mac mini et autre iMac 24 . De quoi offrir un bond en termes de performances, comparé aux iPad d’ancienne génération.

    Son CPU à 8 cœurs améliore les performances jusqu’à 60 % et son GPU 8 cœurs offre des performances graphiques 2 fois supérieures à celles du modèle précédent. Porté par la puissance du CPU et du GPU, le Neural Engine 16 cœurs déploie des fonctions d’apprentissage automatique avancées permettant de donner vie à des expériences inédites.

    Aussi bienvenue soit-elle, cette débauche de puissance ne sera pas pour autant visible au quotidien. Pour en tirer partie, il faudra utiliser des applications exigeantes. Citons par exemple, Lightroom, Luma Fusion, Capture One Pro prochainement ou encore des jeux vidéos et autres applications en rapport avec la 3D. Pour le reste des usages, navigation web, streaming vidéo et musical, rédaction, l’apport est plus mesuré pour ne pas dire peu perceptible. Les nomades apprécieront en revanche la possibilité d’opter désormais pour un iPad Air équipé d’une puce 5G Dernière nouveauté à souligner, l’intégration d’une webcam de 12MP capable de prendre en charge la fonction « cadre centré » grâce à son objectif grand-angle, couplé à la puissance de calcul de la puce M1. Quant à l’objectif arrière, il est désormais en mesure d’enregistrer des vidéos en 4K 60 images/secondes ou réaliser des ralentis à 240 FPS en 1080P. De quoi faire de l’iPad une caméra / appareil photo d’appoint.

    Autrefois cantonné au rôle de tablette, Apple n’a eu de cesse de réduire la frontière avec les ordinateurs. D’abord avec iPadOS, le système d’exploitation dédié aux tablettes bien plus complet que son homologue dédié aux iPhone. D’aucuns argueront que les possibilités et la souplesse restent inférieures à celles de Mac OS. C’est certain, mais la frontière n’a jamais été aussi mince. En témoigne la dernière fonctionnalité « commande universelle » introduite sur iPadOS 15.4 et Mac OS 12.3.

    Désormais, il devient possible d’utiliser son iPad en guise de second écran, tout en le pilotant avec le trackpad et le clavier de son Mac. Le tout de façon totalement transparente et sans la moindre configuration, si ce n’est activé l’option dans le menu idoine des préférences système. Magique et impressionnant, même si quelques micro-lags viennent parfois contrarier l’expérience. Mais comme le rappelle la fenêtre de réglages sous Mac OS, il s’agit là d’une fonction encore en bêta et donc appelée à s’améliorer dans le futur.

    Bien sur, si la complémentarité entre l’iPad et les autres appareils Apple (via iCloud ou AirPlay) est un atout indéniable, l’iPad n’en demeure pas moins un appareil autonome. Son port USB-C (3.2 Gen2 10 Gbit/s) lui permet désormais de prendre en charge bon nombre de périphériques. Écrans, docks, clé USB ou SSD, lecteurs de cartes SD sans oublier appareil photo récents sont autant de compagnons pouvant faire de l’iPad le parfait compagnon pour les déplacements ou les études.

    L’iPad Air 4 nous avait déjà conquis et cette nouvelle version marque un tournant avec l’intégration de la puce M1. Plus puissante, elle permet d’envisager de nouvelles perspectives pour les plus créatifs. Mais cette réserve de puissance est aussi gage de sérénité pour les années à venir. De quoi voir venir sans crainte les futures mises à jour d’iPadOS pour les cinq prochaines années. La possibilité d’opter pour un iPad Air 5G s’inscrit aussi dans cette optique même si le coût pousse à la réflexion.

    INFOS : apple.com

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Décorhomme

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité