Jeudi, 1 Décembre 2022
• • •
    Publicité

    Un premier homme transcende métis dans une compétition de natation au Manitoba

    Un jeune nageur métis de 15 ans a aboli les barrières en devenant le premier homme transgenre à participer à une compétition de natation au Manitoba.

    Kahnay Johnson, du club de natation St James Seals, a pris part le 7 mai dans la catégorie masculine au Bison Sprint Invitational Meet, une compétition organisée par l’équipe de natation des Bisons de l’Université du Manitoba à Winnipeg.

    Il a pu participer à cette compétition car Natation Manitoba l’a contacté pour savoir s’il était intéressé à passer à la catégorie de natation masculine.

    L’athlète s’est alors inscrit en tant qu’homme après avoir participé à des compétitions en tant que femme pendant cinq ans.

    «C’était vraiment sympathique, c’était un peu effrayant, mais je pense que tout est un peu effrayant [la] première fois, a-t-il déclaré.

    Je pense que le fait de pouvoir nager en étant authentique est vraiment bon et j’apprécie vraiment le fait que je puisse le faire», a-t-il poursuivi.

    Même si Kahnay Johnson n’a pas pu conserver ses temps de compétition antérieurs, il estime que ce nouveau développement va inspirer d’autres personnes.

    J’espère que cela deviendra plus facilement accessible aux gens lorsqu’ils changeront de sexe, lorsqu’ils sortiront du placard, afin que chacun puisse ressentir ce sentiment de soutien, a-t-il souhaité.

    Changements souhaités
    Sa mère, Colleen Johnson, un de ses soutiens, a déclaré que depuis que son enfant est sorti du placard, l’année dernière, cela l’a mis mal à l’aise, surtout quand il s’agissait de vestiaires et de savoir où se situer.

    Elle pense que le fait que la ville ne dispose pas de beaucoup d’installations dotées de vestiaires non sexistes peut dissuader les jeunes LGBTQ de faire du sport.

    J’espère que ce que Kahnay a fait va sensibiliser les gens et qu’ils pourront peut-être améliorer cette expérience, en particulier pour les enfants qui sont dans la même situation, a-t-elle déclaré.

    Son entraîneur de club, Josh Koldon, qui le connaissait avant sa transition, espère lui aussi qu’il y aura des changements.

    «Les sports ont tendance à être considérés comme un club de garçons ou comme un club de filles […]. Il est vraiment important de faire preuve d’inclusion, de faire en sorte que les gens se sentent bien dans leur peau et de leur permettre de participer aux compétitions comme ils le souhaitent», a plaidé M. Koldon.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité