Dimanche, 3 juillet 2022
• • •
    Publicité

    Pour un entrepreneuriat diversifié et inclusif

    Aussi longtemps que ne pourrons observer au Québec une participation égalitaire de toutes les clientèles encore sous-représentées en entrepreneuriat, nous ne pourrons espérer voir naître une économie plus résiliente et plus respectueuse des humains et de la planète. 

    C’est le constat auquel est arrivé l’organisation Femmessor lors de sa dernière planification stratégique quinquennale. Il importait de prendre un pas de recul et de réfléchir à la contribution que souhaitait apporter l’organisme dans le futur. L’élargissement du mandat de Femmessor, qui a pris depuis le nom d’Évol, vise à soutenir les clientèles sous-représentées en entreprenariat, dont les personnes LGBTQ+.


    Malgré une meilleure reconnaissance des retombées positives découlant d’un tissu entrepreneurial plus inclusif, l’accès au financement, aux capitaux et aux réseaux demeure particulièrement difficile pour les clientèles sous-représentées. Or, il est inconcevable de se priver d’une telle richesse. En effet bien qu’elles demeurent sous-représentées, les personnes appartenant à des groupes minoritaires, en particulier celles qui sont LGBTQ+, pensent à se lancer en affaires dans une proportion souvent supérieure à leur poids démographique.


    «La communauté LGBTQ compte pour environ 13 à 15 % de la population, mais on peut se questionner. Est-elle proportionnellement représentée au sein de la communauté entrepreneuriale? Difficile à dire pour le moment», constate Patrick Desmarais, directeur régional chez Évol. «Il faut comprendre que les gens de la communauté ne souhaitent pas toujours s’identifier. Pourtant, ce que nous observons sur le terrain, c’est le besoin des entrepreneur.e.s de cette communauté d’être accueilli et soutenu dans ce qu’ils elles, ielles sont. Et le besoin de pouvoir s’identifier à des modèles d’entrepreneur.e.s.»

    Quelles solutions y a-t-il pour faciliter une plus grande diversité dans l’entreprenariat?
    «Chez Evol, on les soutient, on les accueille et leur offre un accompagnement humain pour leur projet d’entreprise», poursuit Patrick Desmarais. «Les relations humaines qu’on développe permettent aux individus de créer de réels liens avec notre équipe». L’organisation a aussi mis en œuvre plusieurs actions pour incarner ces valeurs d’inclusion. Elle a notamment mis en place un plan de diversification de ses richesses humaines afin que son équipe soit représentative. Et plus récemment, elle a lancé une vaste campagne qui met en lumière plusieurs entrepreneur.e.s des groupes sous-représentés dans l’écosystème. «Autrement dit, on fait tout en notre possible pour que l’entrepreneuriat au Québec soit représentatif de la population.»


    Parmi les pistes de solutions envisagées pour renforcer la représentation des personnes issues de la diversité dans le tissu entrepreneurial de la métropole et du Québec, il faut  poursuivre le développement d’une culture de l’entrepreneuriat issu de la diversité; il faut améliorer les mesures de soutien à l’entrepreneuriat issu de la diversité par de la formation et un meilleur accès aux marchés et aux réseaux; et il faut bâtir sur l’expertise des personnes appartenant à des groupes minoritaires dans l’atteinte des objectifs de développement durable et d’inclusion.


    L’accès au financement, un levier primordial
    À toutes les étapes du cycle de vie d’une entreprise, les entrepreneurs et entrepreneur.e.s doivent pouvoir accéder aux sources de financement nécessaires. «L’accès au financement est l’un des obstacles les plus courants que rencontre une personne entrepreneure. Cette entrave se révèle souvent plus importante pour les groupes sous-représentés.» L’éventail des instruments de financement mis à leur disposition par Évol a donc été et sera encore élargi pour être plus inclusif afin de répondre aux besoins. Un accompagnement spécifique a été mis en place pour préparer ces entrepreneurs et entrepreneures et pour les aider dans leur démarche.


    Évol, du financement… et plus que ça
    Par exemple, le programme de financement d’Evol mobilise une enveloppe de financement de plus grande envergure pour soutenir l’entrepreneuriat inclusif et d’impact. Évol se dédie au développement de l’entrepreneuriat diversifié et inclusif dans les 17 régions du Québec et a pour mission de contribuer directement à la création, à la croissance et à l’acquisition d’entreprises qui ont un impact positif sur la société.


    Concrètement, l’organisation offre du financement sous forme de prêts conventionnels allant jusqu’à 450 000 $ pour des projets de démarrage, de croissance, d’acquisition et de relève. Les entreprises admissibles doivent compter au minimum 1 personne (détenant 25% des parts et des votes) s’identifiant à un groupe sous-représenté en entrepreneuriat, soit les femmes, , les personnes de la communauté LGBTQ2+, les personnes racisées, les personnes immigrantes, les membres Premières nations ou Inuits et les personnes vivant avec un ou des handicaps. Les entrepreneur·e·s bénéficient également d’un parcours d’accompagnement personnalisé et adapté à leur réalité. 

    Aujourd’hui, beaucoup de travail reste à faire pour créer une économie à l’image des différents visages qui composent notre société et pour développer le plein potentiel entrepreneurial du Québec, mais une réelle volonté est bien présente pour que le processus entrepreneurial inclusif connaisse un vrai tournant, surtout dans ce contexte de relance économique tellement vital pour notre économie.

    INFOS | www.evol.ca

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Consommations

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité