Mardi, 16 août 2022
• • •
    Publicité

    Montréal à nouveau Complètement cirque cet été 

    Après deux années de programmation adaptée et tronquée, plusieurs nouveautés sont attendues pour la nouvelle édition du prochain festival Montréal Complètement cirque, qui se déroulera du 7 au 17 juillet. Cette édition pleine et entière placera d’ailleurs la Tohu au centre de ses activités en salle et à l’extérieur. Six spectacles seront présentés dans la salle circulaire, l’Espace Cascades, sous les chapiteaux et sur le site extérieur du lieu de diffusion, mais pas uniquement. Le centre-ville ne sera pas oublié.

    Le festival accueillera cette année des troupes circassiennes des Pays-Bas (Marta et Kim de Dansateliers proposeront Fase, du 8 au 11 juillet, où trois interprètes explorent les mécanismes et fusionneront avec leur corps), de la Finlande, de la Suède (la troupe ENT proposera Plast, du 12 au 16 juillet, un spectacle de cirque exploratoire entrelacé de musique en direct), de Guadeloupe, de la France et, bien entendu, du Québec et du Canada.

    Le spectacle Après la nuit ouvrira le festival à compter du 2 juillet et tiendra l’affiche durant tout l’événement. Spécialement conçue pour la rotonde de la Tohu, cette nouvelle création d’envergure de la troupe Nord Nord Est plongera le spectateur au cœur d’un rêve éveillé dans lequel 12 acrobates et danseurs se déploieront sur scène et dans les airs. Le spectacle mettra l’accent sur les acrobaties aériennes. Mais il y aura aussi des acrobaties au sol et beaucoup de danse. Le public sera installé dans une configuration circulaire, tout autour des trois musiciens. Au cœur de ce cercle, le trio composé de Chloé Lacasse, Vincent Carré et Geneviève Toupin interprétera des pièces originales créées pour l’occasion, en plus de puiser dans son répertoire. Avec Après la nuit, on proposera au public un voyage à l’intérieur de soi, vers la lumière et vers les autres. (du 2 au 16 juillet).

    À l’École nationale de cirque, deux spectacles seront présentés, notamment Belles places par la troupe contemporaine basée en Guadeloupe Métis’Gwa. Proposant une conversation entre la danse et le cirque, chorégraphiée par Léo Lérus, ce spectacle s’interroge sur la féminité prise dans sa diversité. Sans « a priori » genré ni revendication féministe particulière, la question de la féminité prise dans son héritage culturel est l’un des points de départ de cette création (du 8 au 11 juillet). Toujours à l’École nationale de cirque, on pourra aussi voir avec les enfants Piste Piste Piste de la troupe finlandaise Portmanteau. (du 14 au 17 juillet).

    À l’extérieur de la Tohu, sous le Grand Chapiteau, on pourra voir BARKA, une célébration de la vie et un appel à l’espoir et à la liberté. Percussions afro-colombiennes, mélodies Balkans, danse et cirque s’entremêleront joyeusement dans un spectacle rempli d’énergie délirante et de richesse auditive, visuelle et sensorielle (du 6 au 17 juillet).

    Le festival Montréal Complètement cirque proposera aussi cette année l’un des projets les plus grandioses de son histoire avec l’installation au centre-ville de trois structures géantes, qui serviront de scène à autant de spectacles de cirque. Ces structures en acier de forme humaine se dresseront dans trois lieux du centre-ville élargi : les Jardins Gamelin, l’esplanade de la Place Ville Marie et le parc Vinet (à un jet de pierre du marché Atwater). D’une hauteur de 16 mètres, chacun de ces Géants accueillera une compagnie de cirque différente, soit le Cirque Éloize, Les 7 Doigts et Machine de cirque. Au total, 60 représentations gratuites seront offertes pendant toute la durée du festival.  Les spectacles présentés dans chaque lieu seront différents, mais liés par une thématique commune, c’est-à-dire les géants qui ont marqué l’histoire culturelle du Québec.

    Pour le Cirque Éloize, qui s’exécutera aux Jardins Gamelin, l’eau sera un élément central du spectacle, le Géant aura d’ailleurs les pieds dans l’eau. Le spectacle va réunir plusieurs styles, couleurs et sonorités, qui forment la grande mosaïque montréalaise. Machine de cirque nstallera quant à elle son Géant au parc Vinet, dans un écrin de verdure composé d’arbres et de pierres. Ce sera un espace où la nature va reprendre ses droits. Il s’agira d’un voyage initiatique rythmé par la chanteuse Inès Talbi. Les 7 Doigts profiteront d’un espace central à Place Ville Marie. La mise en scène est assurée par Isabelle Chassé, Patrick Léonard et Samuel Tétreault. Parce que les émotions humaines passent par le cœur, la compagnie a choisi de doter son géant d’acier d’un immense cœur. Dix artistes vont créer de beaux tableaux de groupe. Camille Poliquin et de Laurence Lafond-Beaulne [l’incroyable duo derrière le groupe Milk & Bone] signe la musique de ce spectacle. Les spectacles des Géants seront présentés du 7 au 17 juillet. Deux représentations par jour seront offertes (à 18 h et à 21 h 30).

    Ron Oppenheimer / CRÉDIT PHOTO : Caroline Thibaul

    Le Cabaret du Jugement dernier
    Missionnaire des arts circassiens au centre-ville, le Monastère nous redonnera la foi dans le cirque de demain et célèbrera les artistes de cirque au pied du clocher de l’église St Jax. Dans ce Cabaret du Jugement dernier, les meilleur.e.s artistes de la province défileront sous les yeux des fidèles spectateur.trice.s, et ceux d’un jury composé des grands noms du cirque québécois qui voteront pour leurs œuvres préférées. Un verre à la main et avec un DJ aux platines, cette compétition amicale les emmènera (et nous aussi) au septième ciel. (du 6 au 17 juillet).

    LIRE AUSSI : Le Jardin du Monastère est de retour

    INFOS | Montréal Complètement cirque, du 7 au 17 juillet 2022
    montrealcompletementcirque.com

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité