Mardi, 16 août 2022
• • •
    Publicité
    AccueilCultureLivresLes meurtres de sirènes (L’art du meurtre, 1)

    Les meurtres de sirènes (L’art du meurtre, 1)


    Une jeune fille disparait au cours d’une fête, semant la panique dans une petite ville du Massachusetts. Il faut savoir que la population est marquée par une série de meurtres perpétrés par un tueur, surnommé le Chasseur, il y a dix ans à peine. Les rumeurs les plus folles émergent rapidement : se pourrait-il qu’il y ait eu erreur sur l’identité de celui-ci ou qu’il ait eu un complice?

    L’agent spécial du FBI, Jason West, se voit imposer de se joindre à l’enquête alors que sa spécialité est pourtant circonscrite aux crimes liés au milieu des arts : un écart prodigieux le sépare donc de l’univers glauque où il est soudainement plongé. Il réalise cependant bien vite que sa mission vise moins à participer à l’enquête qu’à faire office de taupe. En effet, se trouve également sur place Sam Kennedy, un expert en profilage dont la réputation serait sans tâche si ce n’était d’un conflit récent avec les bonzes du FBI qui n’ont dorénavant qu’un objectif : le destituer de son poste.

    L’arrestation initiale du Chasseur constituant l’un des grands coups de sa carrière, certains souhaiteraient donc le couvrir de ridiculise en prouvant qu’il s’est complètement fourvoyé. Jason se retrouve donc dans la position inconfortable d’épier ses moindres mouvements. Apprendre à connaître Kennedy ne se révère cependant pas une sinécure puisque celui-ci se présente comme un bloc monolithique sur lequel les émotions ne semblent pas avoir de prise. L’homme n’en demeure pas moins fascinant et West ne peut s’empêcher d’admirer et détester à la fois sa rigueur, ses analyses cartésiennes et… sa carrure. Mais y a-t-il vraiment eu erreur sur la personne ou un complice émerge-t-il de l’ombre dix ans plus tard? S’agirait-il plutôt d’un imitateur?

    Après la découverte du cadavre de la première victime, certains éléments jamais révélés à la presse semblent pointer vers une remise en question des conclusions de l’enquête initiale, mais Kennedy demeure catégorique : le coupable est bien derrière les barreaux! Par ailleurs, quelle est la signification de ces petites sirènes sculptées que l’on retrouve près du corps de chacune des victimes? Alors qu’une seconde jeune fille disparait, vers où tourner le regard? Se pourrait-il qu’un des membres de la première enquête soit mêlé à toute cette histoire : après tout, des centaines de volontaires ont pris part aux recherches. Jason West doit également composer avec ses propres traumatismes puisqu’il a survécu à une fusillade qui l’a grièvement affecté.

    Est-il de nouveau opérationnel ou représente-t-il un risque pour son co-équipier? Josh Lanyon met à nouveau en scène deux archétypes à la fois opposés et fort bien assortis. Jason West est animé d’un sens de l’humour délicieusement acidulé, d’une certaine incertitude quant à son rôle dans cette enquête, mais surtout quant à sa valeur suite à ses blessures. Sam Kennedy, de son côté, constitue une force immuable et sans failles qui ne se laisse que difficilement découvrir, créant ainsi une tension à fleur de peau entre les deux hommes. Le binôme des deux personnages antagonistes rappelle celui d’Adrien English et de Jake Riordan dans l’excellente série de la même autrice. Le récit met habilement en place de nombreuses pistes, toutes aussi probantes les unes que les autres, avant de présenter une conclusion à la fois satisfaisante et surprenante. Le roman The Mermaid Murders: The Art of Murder est présenté dans une excellente traduction française qui respecte à la fois le ton, l’humour et le rythme du texte original. 6

    INFOS |Les meurtres de sirènes / Josh Lanyon. [France] : Reines-Beaux, 2022. 288p. (L’art du meurtre, 1)

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Livres

    Publicité