Dimanche, 19 mai 2024
• • •
    Publicité

    Le Village, entre lianes et paillettes    

    Entre lianes et paillettes, la nature reprend ses droits dans le Village. Cet été, le concept imaginé par Castor et Pollux, agence de paysage et design urbain, invite au rassemblement et à l’appropriation d’un écosystème revisité. On entre ainsi dans un « habitat » composé de différentes installations surprenantes alors qu’on déambule dans un sens ou l’autre, vers l’est ou vers l’ouest, sur Sainte-Catherine. Le noir et blanc, trame de fond épurée d’un paysage renouvelé, fait office de canevas duquel jaillissent les couleurs éclatantes des villageois·e·s rassemblé·e·s dans un décor aux mille facettes.   

    À travers un parcours scénographique de près d’un km, on se promène entre folies animales et végétales. On se surprend ainsi à voir un chevreuil à l’angle de Papineau, mais pas n’importe lequel : celui-ci est blanc tacheté d’étoiles. Une lionne, trônant devant Arte & Farina, revêt plutôt un pelage fait de fleurs stylisées. En continuant notre route, on rencontre une vache aux taches en forme de cœurs, assise confortablement. Elle nous invite d’ailleurs, près du métro Beaudry, à prendre place et à relaxer, car c’est aussi un banc! Plus loin, alors qu’on arrive vers la fin des limites du Village, près de Saint-Hubert, c’est l’animal mythique et légendaire de la licorne qui nous fait signe. Celle-ci est zébrée et nous invite, tout comme la vache, à nous asseoir le temps d’un instant. 

    Tous ces animaux créés par Castor et Pollux ont été peints par l’artiste multidisciplinaire Nikki Küntzle et son équipe, qui a été à l’œuvre pour donner vie à ce nouveau décor urbain. C’est Nikki, également, qui a peint la grande murale que l’on retrouve sur le mur sud-est de la Banque Royale au coin de la rue de la Visitation, une œuvre effectuée en juillet 2022, avec pour objectif d’y peindre la diversité, l’inclusivité et la différence. 
       
    Des stations d’observation nous invitent à s’installer parmi les « troupeaux de mobilier » ou au cœur d’une végétation tropicale. Entre fougères, grimpantes, saules et retombantes scintillantes et les divers animaux, tout est prétexte à un arrêt insolite. Lors de votre promenade, vous découvrirez ainsi plusieurs stations – des tables et des chaises blanches en métal, tachetées de divers motifs – invitant à la détente. Généralement placées du côté nord de la rue Sainte-Catherine, ce sont des espaces plutôt ombragés qui permettent, les journées de canicule, de sentir une certaine fraîcheur avant de reprendre son chemin.  

    Les bandes blanches au sol, qui rappellent les zébrures de l’animal unique qu’est le Village, rythment la promenade où toustes sont libres d’afficher leurs rayures dans cette jungle des possibles. 
     
    Le blanc réfléchit aussi la lumière du soleil. Tout est en effet pensé en fonction de ces fameux « îlots de chaleur » que l’on retrouve dans les grandes villes et qu’il faut atténuer de plus en plus avec le réchauffement climatique et ses effets que l’on connaît.    
        
    La Place du Village (à l’angle de Wolfe et face au Cabaret Mado), point culminant de cette symphonie végétale, est un lieu de rassemblement où prendre racine au cœur du Quartier inclusif de Montréal. Cet endroit à vocation sociale et culturelle appelle à la discussion, à l’inclusion, à la célébration des connexions et au jeu, grâce aux aménagements ludiques conçus par Castor et Pollux.  
      
    Par ailleurs, ceux et celles qui désirent se rafraîchir avec une forte dose d’air climatisé peuvent aller se désaltérer à la Place Dupuis. Même là, il est intéressant de voir les grandes murales crées par une dizaine d’artistes sous l’impulsion de l’organisme MU. Là, c’est un coucher de soleil rougeoyant, ailleurs, ce sont des strates de nuages de différents tons, là encore, c’est un magnifique paysage d’arbres, de lac et de plantes qui nous attend au détour. Ensuite, c’est une arche qu’on aperçoit au milieu de la végétation, et ainsi de suite. Ça vaut le coup d’œil et cela redynamise grandement la Place Dupuis qui se refait ainsi une beauté pour cette saison estivale! 
      
    La SDC du Village remercie l’arrondissement de Ville-Marie pour la contribution aux projets d’aménagements du Village en 2023.


    INFOS | POUR DÉCOUVRIR LE PROJET, C’EST ICI! 
    https://www.villagemontreal.ca/communaute/entre-lianes-et-paillettes 

    • • •

    La Comédie de Montréal, un petit bijou hors des sentiers battus du Village 

    Sur de Maisonneuve, à l’angle de Wolfe, la devanture colorée cache une petite perle logée au cœur du Village. Une salle intimiste qui présente des spectacles d’humour, de comédie ou non, de la chanson, de la littérature, etc. C’est ça le Théâtre La Comédie de Montréal telle que fondé par le belge Jamin Chtouki, et sa conjointe. 
      
    En aout, on pourra y voir Hosanna de Michel Tremblay, avec la fabuleuse mise en scène de Jean-François Quesnel, ou La Duchesse de Langeais, toujours de Michel Tremblay, qui sera présentée en même temps que Fierté Montréal (soit du 7 au 12 aout prochain). Toujours en aout, Fierté littéraire y tiendra ses soirées mettant de l’avant la littérature queer et ses artistes. Ce théâtre est aussi partenaire du Festival Fringe pour une 2e année consécutive. 
      
    « Ce qui est intéressant, c’est qu’on s’est d’abord intégré au Village avec des spectacles de drags et de théâtre. On est très heureux que cela ait pu se faire ainsi. Venant d’Europe et ayant travaillé en France et en Belgique, je n’avais pas pensé au moment où on a créé ce théâtre, que l’on puisse avoir une aussi belle réception avec des représentations propres à la communauté 2SLGBTQ+, et j’en suis bien heureux », indique Jamin Chtouki qui est comédien et humoriste. 
      
    « Nous avons voulu créer cet espace ici parce que c’est un quartier central, c’est très vivant, c’est proche de tout, les transports en commun sont tout près, c’est un quartier qui a une richesse culturelle et qui est ouvert à tout le monde, poursuit le très sympathique Jamin Chtouki. On a beau dire, mais il y a des endroits en Europe qui sont toujours fermés d’esprit, mais nous ici, on accueille tout le monde à bras ouverts. » 
      
    La Comédie de Montréal peut asseoir 120 personnes environ en formule cabaret. « Notre mandat est différent des autres salles, explique-t-il. On sait que de produire un spectacle coûte très cher et c’est parfois compliqué de louer une salle. Notre objectif est d’aider de jeunes compagnies, aide et appui à la création et aux acteur·rice·s. Prenez Hosanna par exemple, on l’a aidé à se lancer. Daniel French n’aurait pas pu présenter sa pièce ailleurs parce que ça ne durait que quelques soirs. On veut aider les artistes de la relève. On est multidisciplinaire, on s’adapte peu importe le type de spectacle, et c’est ce qui fait la force de la salle. Spectacle de drags, de théâtre et d’humour, on fait dans la diversité! » 
      
    Jamin Chtouki roule dans la comédie, surtout du vaudeville, depuis plus d’une trentaine d’années. Il a fait le Festival d’Avignon plusieurs fois. « Mais on voulait aussi faire quelque chose pour produire nos propres spectacles. […] C’est que notre spectacle “Les hommes viennent de Mars, les femmes viennent de Vénus”, est le 2e spectacle offert en continu, depuis six ans au Québec après “Broue”, qui roule depuis plus de 30 ans! Nous en sommes très heureux·se·s », dit Jamin Chtouki qui, avec Maeva sa conjointe, sont copropriétaires de cette salle. 
      
    « Nous sommes deux passionné·e·s, avoue-t-il. C’est notre passion qui nous fait vivre. Bien sûr qu’on va regarder si un spectacle est viable ou non, mais c’est notre passion avant tout. Ce sont les projets qui nous intéressent et c’est une formule qui marche, nous avons de bonnes relations avec les artistes et le public et on croit d’abord que c’est ce qui fait le succès du Théâtre la Comédie de Montréal. » 
      
    A partir du 5 juillet, tout l’été, les mercredis et jeudis à 20h, deux nouvelles comédies pour vous rafraîchir! : « 2 filles & 1 gars » et « On s’aime ». Avec Jamin Chtouki, Edith Cardinal et Carole B. Thomas en spectacle. « 2 filles et 1 gars », c’est 3 amis qui sortent en discothèque et qui se racontent, de manière hilarante, leurs histoires de cœur, de job et de vie… d’une manière complètement délirante! Puis « On s’aime », ce sont les histoires d’un couple déjanté, avec leurs chicanes hilarantes et décalées!   

    INFOS | Billets : https://cutt.ly/55a5Yij 
    Infos : https://cutt.ly/356XjuE 
    https://www.lacomedie.ca 
    http://www.1belge.com 
     
    POUR DÉCOUVRIR LA PROGRAMMATION, C’EST ICI! 
    https://www.lacomedie.ca/programmation/ 
     

    Abonnez-vous à notre INFOLETTRE!

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité