Samedi, 22 juin 2024
• • •
    Publicité

    Un véritable coup de jeunesse au Bar Stock

    En avril dernier, le club de danseurs nus Stock passait à d’autres mains. Depuis ce moment-là, on a cessé de rénover, de réaménager, de peinturer, d’installer du nouveau mobilier, etc. Si bien qu’il change d’allure du tout au tout. La couleur rouge omniprésente laisse sa place à des tons de bleu, de noir et de doré aussi pour plus de chic. On y a même aménagé de nouveaux espaces et une jolie terrasse pour la saison chaude. Bien sûr, il y a encore et surtout des danseurs sexy et plus qu’avant même pour se rincer l’œil et vivre une belle soirée dans un décor rafraichi. 
     
    Tout le monde savait dans le Village que le Stock Bar était à vendre de manière officieuse, et ce, même avant la pandémie. Puis, les restrictions sanitaires de la COVID-19 ont frappé les bars de manière abrupte, peut-être même plus pour ce type de clubs. En avril 2023, le propriétaire Bobby Austin laissait définitivement les clés de l’établissement à trois associés, soit Danny Jobin, Vincent Bruneau et George Pappas. Vincent et Danny sont également les copropriétaires du Club Date et du District Video Lounge (qui vient de célébrer ses six ans déjà). « J’ai acheté le Saloon [en novembre 2021], puis l’idée a germé d’acquérir ensemble avec Danny et Vincent le club Stock », explique George Pappas. « On voyait que ça ne marchait pas bien, qu’il n’y avait pas de clientèle, d’où l’idée de faire quelque chose ensemble pour ne pas que le bar ferme ». « Le bar était vraiment en déclin, la clientèle régulière n’était plus là et était sur une pente descendante. Il fallait faire quelque chose », de continuer Danny Jobin.

    Bars réaménagés, lustres au plafond, nouveaux décors, rénovation de la scène et de la douche des danseurs, haut des colonnes peint en doré, ajout d’écrans, actualisation du système d’éclairage, etc. « Tout a changé, même le plancher », de dire Danny Jobin qui a longtemps travaillé au Stock avant d’aboutir au Club Date. « Le lendemain de l’acquisition du bar, on rentrait ici et on commençait la démolition, on n’a pas arrêté depuis ce temps-là. Tout était à refaire ou presque, il n’y avait pas eu de rénovations depuis des années », poursuit-il. « On a travaillé très fort ! »

    C’est Jean-François James qui a conçu les décors en tant que designer. Jean-François est aussi le gérant de la drag Gisèle Lullaby, qui a remporté la première place de Canada’s Drag Race (3e saison, en 2022). « Jean-François est venu aider, il n’a pas fait que les plans, il s’est impliqué activement dans les rénovations, il nous a donné un vrai bon coup de main », explique Danny Jobin.

    Un speakeasy plus cosy
    L’équipe a aussi aménagé un speakeasy plus intimiste, avec des murs et des tapis en bleu, ainsi que des écrans pour y projeter les spectacles des danseurs qui se déroulent dans la salle principale. Les danseurs viendront d’ailleurs y faire de petits shows plus privés. « C’est un espace qui est plus masculin, plus VIP », indique Danny Jobin. « On y servira des alcools plus “premium”, plus haut de gamme si l’on veut, et on pourra réserver cet espace VIP », rajoute George Pappas, qui est également propriétaire du Club Electric Avenue, sur la rue Crescent.

    Le pub-terrasse
    Si vous vous promenez sur la rue Sainte-Catherine, vous avez peut-être déjà remarqué la belle terrasse du Stock ? C’est la section qu’on appelle pub-terrasse Stock & Soda. Il s’agit des anciens bureaux de l’administration qui ont été complètement transformés pour y accueillir un bar, une table de billard, un mur végétalisé et un arbre exotique (avec des lianes) en fibre de verre monumental. On a orienté des éclairages vers le mur végétal et des vidéos sur la table de billard. Des portes permettent d’accéder directement à cette terrasse. Les dimanches, on y tient des T-dance avec un DJ et on y présentera aussi des shows avec des drag queens ! « Tout ça nous donne trois espaces complètement différents et attrayants, c’est tout nouveau pour la clientèle », note George Pappas. « Ce sera évolutif. Ces espaces nous permettent de faire bien des choses maintenant, dit Danny Jobin. On va continuer de faire évoluer le bar. »

    Et du côté des danseurs ? Alors qu’ils étaient en nombre décroissant durant et à la suite de la pandémie, les nouveaux propriétaires du bar comptent sur une nouvelle cohorte de 20 à 25 danseurs réguliers, de styles diversifiés maintenant. « Les danseurs voient qu’il y a une nouvelle énergie ici et cela en attire d’autres », estime Danny Jobin.  Lundi le 7 aout, le Stock proposera le Cabaret des Muses, un spectacle mettant en vedette la finaliste de la première saison de Drag Race France, Soa de Muse, Foxi Lexxi Brown (burlesque), Kimmy Couture (Drag Race Canada, saison 3) et Ladrag Onfly. Ce Cabaret des Muses rassemble ainsi burlesque, sensualité, drags et nudité, puisque les danseurs participent de manière sexy à cette prestation destinée à démarrer les célébrations de la Fierté au Stock Bar ! Qui dit mieux ! 

    INFOS | Bar Stock, 1171, rue Sainte-Catherine Est, Montréal.
    T. 514-842-1336 ou stockbar.com 

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité