Samedi, 3 Décembre 2022
• • •
    Publicité

    Démolition de l’ancien KOX : Une pièce de l’histoire du Village disparaît !

    À l’automne dernier, le pic des démolisseurs se met à l’œuvre. Sous ses coups répétés, les murs de la bâtisse sur Montcalm près de René-Lévesque cèdent pour faire place à un futur projet de condos… Le KOX «original» n’existe donc plus ! Ce bar mythique avait ouvert ses portes le 23 décembre 1982 dans ce qui avait été un atelier de réparation de taxis. Michel Picard, un employé d’Hydro-Québec à la retraite et client du KOX durant de nombreuses années, a croqué des clichés de ce qui avait été un haut lieu des clubbers gais des années 1980. «Pour moi, en tant que client du KOX, c’est une page de notre histoire qui a été tournée avec sa démolition. Pour quelqu’un de ma génération, je ressens une certaine tristesse parce que, il n’y a pas si longtemps, on passait devant et l’on voyait encore le building qui nous rappelait des souvenirs, il existait encore, il était debout. De ne plus le voir, c’est triste parce que c’est un peu l’époque qui s’est en allée avec sa disparition», de dire M. Picard.

    Michel Picard s’est introduit dans l’immeuble quelques temps avant sa destruction. Il y a passé deux heures à explorer les lieux. Il y a constaté les ravages du temps, la rouille, le plancher pourri par l’humidité et les intempéries, etc. Dans la cabine, l’horaire des DJ y était encore affiché, comme si c’était hier ! «L’ambiance était plutôt lugubre, poursuit M. Picard. On pouvait voir que des squatters avaient occupé l’endroit clandestinement, ils avaient probablement dormi là, il y avait un sofa, des graffitis, les toilettes avaient été saccagées en partie.»

    On pouvait apercevoir les comptoirs des bars, les fameux et légendaires barils qui étaient devenus la marque de commerce du KOX, la passerelle partiellement effondrée … «C’était vraiment spécial, je me suis assis de longues minutes à regarder, à observer, j’étais si jeune à l’époque, à me remémorer certains moments comme, par exemple, le soir où deux artistes des Village People étaient venus après leur spectacle. J’avais rencontré à New York celui qui jouait le policier, il m’a reconnu et on a jasé ensemble, c’était de beaux souvenirs. Le KOX était LE cruising bar par excellence du Village à ce moment-là», évoque Michel Picard qui réside dans le quartier depuis son enfance et qui a donc connu la naissance et le développement du Village. Dans les années 1980, M. Picard a fréquenté assidument le KOX ainsi que le Mineshaft bar de New York (dans le Meatpacking District), un autre établissement aussi mythique que le KOX pouvait l’être pour la métropole. «Ces deux bars avaient quelque chose de spécial, c’était facile d’y faire des rencontres et de côtoyer toute une faune et d’avoir beaucoup de plaisir, de danser, d’y voir des artistes, etc.», évoque Michel Picard.

    Le KOX demeurera presque dix ans sur Montcalm, puisqu’il déménage ses pénates en 1991 dans l’édifice de la Station C (aujourd’hui le club Apollon). Par la suite, la bâtisse sera laissée à l’abandon. C’est que le règlement de zonage fait de Montcalm une rue résidante, ainsi aucun autre commerce ne sera permis dans ce bâtiment qui sera définitivement reléguée aux oubliettes…

    Le KOX/Katakombes continuera à la Station C de 1991 à 1996. En 1994, le Katakombes voit l’escouade de la moralité débarquer avec de nombreux policiers : près de 170 personnes y seront arrêtées cette nuit-là. Le KOX survivra de peine et de misère, la clientèle se faisant plus frileuse d’aller s’y amuser de crainte de voir la police y effectuer une autre descente. Les clubbers se faisant de plus en plus rares, le KOX perdra son lustre et ses soirées jadis endiablées ne seront plus que chimères… En 1996, le KOX cadenas-sera son entrée et mettra fin, ainsi, à près de 15 ans de vie nocturne et de rencontres d’un soir pour son abondante clientèle d’hommes à la recherche de liberté et de sensations fortes…

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité