Mercredi, 8 Décembre 2021
• • •
    Publicité

    Lancement du concours de design pour élaborer le Monument national LGBTQ2+

    Une étape importante a été franchie en vue d’ériger un monument national qui rappellera la discrimination dont ont fait l’objet les personnes LGBTQ2+ au Canada, y compris celles qui ont souffert, et souffrent encore aujourd’hui, en raison de la purge LGBT entre les années 1950 et 1990.  

    Dans le cadre de la Demande de qualification pour concevoir le Monument national LGBTQ2+, les équipes d’artistes professionnels, d’architectes, d’architectes paysagistes et d’autres professionnels du design urbain ont judqu’au 5 janvier 2021 pour soumettre leurs titres de compétences et des exemples de leurs réalisations antérieures

    « Je suis convaincu que les professionnels du design canadiens dessineront un monument qui est représentatif de l’histoire de ceux et celles qui ont été persécutés, congédiés et marginalisés» a déclaré Steven Guilbeault, ministre du Patrimoine canadien. «Des milliers de vies ont été détruites pendant la purge. Des carrières ont été anéanties, et des familles déchirées. Je remercie le Fonds Purge LGBT de sa vision d’un monument qui nous incitera à lutter pour un avenir sans discrimination envers les personnes LGBTQ2+. »  

    Le Monument aura un emplacement de choix au coin nord-est de l’intersection de la rue Wellington et du pont du Portage, aux abords de la rivière des Outaouais et à proximité de la Cité judiciaire. Le Fonds Purge LGBT a sélectionné l’emplacement après avoir consulté les communautés LGBTQ2+.

    En plus de commémorer les graves conséquences de la discrimination vécue par les communautés LGBTQ2+ au Canada, ce Monument célébrera les réalisations des personnes qui ont lutté pour l’égalité. Par ailleurs, il permettra de sensibiliser les visiteurs et sera une source d’espoir pour des changements à venir. Pouvant accueillir jusqu’à 2 000 personnes, le site incitera au recueillement tout en ayant une belle visibilité publique.

    Le jury du concours de design sera composé d’experts dans les domaines des arts visuels, de l’architecture de paysage, de l’architecture et du design urbain ainsi que de survivants de la purge LGBT, de représentants des principaux groupes d’intervenants et de spécialistes en la matière. Le jury examinera les propositions et choisira jusqu’à cinq équipes, qui seront
    ensuite invitées à proposer des concepts de design pour le Monument.

    Rappelons que durant la purge LGBT, des personnes LGBT membres des Forces armées canadiennes, de la Gendarmerie royale du Canada et de la fonction publique fédérale du Canada ont fait l’objet de discrimination systémique et de harcèlement, et nombre d’entre elles ont été congédiées en raison de leur orientation sexuelle, de leur expression d’identité ou de leur expression de genre, conformément à la politique du moment et à une pratique sanctionnée.  Bardish Chagger, ministre de la Diversité et de l’Inclusion et de la Jeunesse, rappelle que la purge «est une période honteuse dans l’histoire du Canada. Elle a eu une incidence non seulement sur toutes les personnes discriminées, mais aussi tous les membres des communautés LGBTQ2+ au pays. Si nous ne tirons pas des leçons de notre histoire, nous sommes condamnés à la répéter.»

    Au fil du temps, des survivants et des alliés ont œuvré pour obtenir des excuses et un dédommagement, se faire reconnaître et changer la loi canadienne. Une entente historique a été conclue en 2018. Ce faisant, le Canada a été le premier pays au monde à offrir aux survivants une importante compensation pour les préjudices infligés à ses propres citoyens au cours des décennies de discrimination menée par l’État. 

    Pour Michelle Douglas, directrice exécutive, Fonds Purge LGBT, «le Monument national LGBTQ2+ sera un point de repère durable et important qui rappellera la discrimination insidieuse sanctionnée par l’État qu’ont subie les personnes LGBTQ2+ au Canada pendant de nombreuses décennies. Au Fonds Purge LGBT, nous sommes fiers de financer ce projet et de veiller à ce que les voix de la communauté LBGTQ2+ soient largement consultées sur la vision de ce projet. »
    Le Fonds Purge LGBT est une société sans but lucratif créée en 2018 et mandatée pour gérer les projets de commémoration et de réconciliation conformément à l’entente conclue. Entre autres, son mandat consiste à ériger le Monument national LGBTQ2+ qui « commémorera la discrimination historique à l’endroit de Canadiennes et Canadiens de la communauté LGBTQ2+, y compris la purge LGBT ». En tant que promoteur du projet, le Fonds Purge LGBT y contribue 8 millions de dollars. Il collabore avec Patrimoine canadien et la Commission de la capitale nationale pour s’assurer que le Monument rencontre les objectifs énoncés dans l’entente de règlement et qu’il représente bien la vision des survivants de la purge et des communautés LGBTQ2+ du Canada.


    Un article du ministère du Patrimoine canadien

    INFOS | LGBT Purge Fund

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité