Dimanche, 17 octobre 2021
• • •
    Publicité

    Michel Dorion : Vivre l’expérience du milieu de la santé et contribuer en attendant que les spectacles reprennent

    Son «post» du 16 février sur les réseaux sociaux en a surpris plusieurs. Michel Dorion annonçait qu’il «contribuait» au réseau de la santé. Travaillant pour un CIUSSS, Michel Dorion est préposé aux services alimentaires. Cela ne veut pas dire qu’il lâche le monde du drag et du spectacle pour autant ! Tout au contraire,  il a hâte que le Cocktail, dont il est le copropriétaire et directeur artistique, rouvre ses portes et que les shows puissent reprendre…

    «Je l’ai fait pour mon moral, parce que cela commençait à être long à rester là, à ne rien faire à la maison. Si je ne faisais rien, j’allais capoter…», de dire Michel Dorion. 

    Normalement, directeur artistique du spectacle Illusion de Fierté Montréal et responsable du déroulement du défilé, Michel Dorion a vu tout cela être chambardé l’été dernier avec la pandémie de coronavirus. Comme on se souviendra, l’Édition 360de Fierté Montréal a dû être en mode numérique.

    «Il n’y a pas eu de spectacles, pas d’événements et il n’y avait pas non plus beaucoup de commanditaires, donc on a été mis à pied à la fin de septembre, souligne Michel Dorion. Après cela, j’ai fait toutes les démarches sur le site du gouvernement à Je contribue pour le système de santé. J’ai eu une réponse favorable en fin octobre et j’ai commencé à travailler. Mais je n’ai pas voulu le rendre public avant ça, je voulais le vivre pour moi. Je craignais aussi des commentaires qui seraient négatifs. Je n’avais pas envie de gérer çà. Mais, finalement, je n’ai reçu que des commentaires favorables et des encouragements. Ça faisait du bien de lire çà !»

    «Je l’ai fait pour participer, comme on dit. Je ne voulais pas rester chez nous à ruminer tout ça», dit Michel Dorion.

    Michel Dorion est dans une «bulle», soit qu’il travaille toujours au sein de la même équipe qui se promène entre deux CHSLD (Centre d’hébergement de soins de longue durée). «Je travaille en cuisine, je prépare les repas sur les plateaux et on va les porter, donc on est quand même en contact avec les résidents et résidentes, on leur parle… C’est le fun. J’adore ce contact-là et nous avons une belle ambiance de travail. Et c’est très différent du milieu des bars ou de Fierté Montréal. Cela me fait découvrir une autre facette de la vie», de dire celui qui présentent habituellement plusieurs dizaines de spectacles par an au bar Le Cocktail, entre autres.

    Cela faisait aussi un certain temps que Michel Dorion avait annoncé qu’il ne reviendrait pas à l’organisation d’Illusion de Fierté Montréal, événement phare de ces festivités et qui attirait toujours plusieurs milliers de personnes et qui mettait en vedette près d’une trentaine de drags en plus des danseurs et danseuses.

    «J’ai organisé ce spectacle depuis 2008, poursuit-il. Je voulais arrêter après 2023, j’avais un gros projet en tête pour célébrer mes 35 ans de carrière. Mais avec tout ce qui s’est passé [avec cette pandémie], j’ai longuement réfléchi et je me suis dit que c’était le bon moment pour arrêter et tourner la page de Fierté Montréal.» 

    «C’est sûr que je n’abandonne pas les shows. Et Luc [Généreux, le copropriétaire du bar] a travaillé fort pour rénover encore plus le Cocktail et le faire reluire. J’ai très hâte que les bars puissent réouvrir pour que les clients puissent voir les amélioration au Cocktail. C’est magnifique ce qu’il a fait, c’est un bien beau bar que les gens verront. Et j’ai surtout hâte aussi d’être avec toutes les autres drags et de renouer avec le public. Mais, on verra bien. On attend avec impatience les annonces des prochaines semaines […]», de terminer Michel Dorion.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité