Mercredi, 10 août 2022
• • •
    Publicité

    L’histoire LGBTQ de Star Trek

    C’est avec la diffusion de Star Trek: Discovery, le 24 septembre 2017, qu’un premier couple ouvertement gai (Paul Stamets et Hugh Culber) occupe une place dominante dans la série. Une première qui semble un peu tardive pour une série qui comptait déjà 50 ans et se targuait d’explorer la diversité des civilisations et des cultures à travers l’univers (mais apparemment pas à l’intérieur du vaisseau Enterprise). Ajoutons à cela que c’est en 2019 qu’un personnage principal lesbien fait son apparition (Jett Reno) et en 2020, pour un premier personnage non-binaire (Adira).


    La réalité est cependant un peu plus complexe et c’est dans un petit cours d’histoire que nous entraîne Jessie Gender, une vidéaste Web spécialisée dans les aspects sociaux et politiques propres à la culture pop, et Star Trek en particulier. Évidemment, on ne pouvait s’attendre à ce qu’en 1966, la série originale aborde des thématiques LGBTQ. Le simple fait d’y retrouver une lieutenante afro-américaine, de même qu’un Russe et un Sino-Américain constituaient déjà une petite révolution. Un tel raisonnement ne pouvait cependant pas tenir la route en 1987 avec Next Generation. Gene Roddenberry, le créateur de la série, avait même déclaré qu’il y aurait une intégration de personnages gais.

    Blood and Fire, un épisode mettant en scène un couple gai, au cœur d’une allégorie touchant au thème du sida, fut ainsi écrit, mais ne fut jamais produit. Paramount craignait en effet de choquer l’auditoire. Certains épisodes, tant chez Next Generation que Deep Space Nine ou Enterprise, touchèrent ensuite au thème, mais toujours de manière très métaphorique et assez maladroitement.

    C’est sans surprise qu’on y apprend que plusieurs novélisations de la série révélèrent l’orientation sexuelle ou le caractère trans de plusieurs personnages dans des arcs narratifs assez développés. C’est cependant chez les Trekkies eux-mêmes que l’on retrouve une source importante de personnages LGBTQ dans une production massive de fanfictions et, plus particulièrement, dans la création du concept de slash fiction qui met en scène une relation amoureuse entre personnages du même sexe. Un accent prépondérant fut d’ailleurs consacré aux relations entre Kirk et Spock, et ce, dès 1974. Dans le même ordre d’idée, ce sont des fans qui portèrent à l’écran (du Web) une réalisation en deux épisodes de Blood and fire. Bref, un voyage long et tumultueux pour en arriver à une représentation claire et nuancée au petit écran!

    INFOS | youtu.be

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité