Samedi, 4 Décembre 2021
• • •
    Publicité

    La finale de la saison 13 de RuPaul’s Drag Race a couronné une nouvelle reine

    La gagnante espère que sa présence au RuPaul’s Drag Race aura permis de montrer aux Américain·es « qu’il y a de l’espoir » et « qu’il y a encore de la vie » après que les États-Unis aient été « ébranlés avec une autre mort, un autre meurtre, une autre atrocité » contre la communauté noire. ATTENTION DIVULGÂCHEURS…

    C’est Symone qui a été couronnée, après avoir remporté le «lip synch for the crown». Les trois autres finalistes étaient Kandy Muse, Gottmik – le premier candidat trans – et Rosé. Les deux dernières drag queens ont été éliminées lors du premier lip synch. Toutes les performances étaient sur des chansons de Britney Spears, Rosé et Kandy Muse ont d’abord concouru sur Work Bitch, tandis que Gottmik et Symone ont interprété Gimme More. Après l’élimination de Rosé et Gottmik, le dernier affrontement s’est fait sur Til the World Ends.

    Le parcours de Symone tout au long de la saison a été exemplaire. La drag queen originaire de Los Angeles s’est démarquée dès le premier épisode et a marqué les esprits avec ses tenues sur le podium. Lors de l’épisode 4, le thème était centré autour des traines et Symone a défilé avec un long durag bleu turquoise, ce qui lui a valu la victoire du défi.

    Tout au long de la compétition, ses looks et performances engagées lui ont permis de recevoir les louanges du jury et de s’imposer comme une compétitrice redoutable. Lors du Snatch Game, elle a incarné Harriet Tubman, une militante afro-américaine du 19e siècle, qui a lutté pour l’abolition de l’esclavage et le droit des femmes.

    Pour le défilé autour du thème «Fascinating Fascinators», elle a défilé dans une sublime robe blanche. Lorsqu’elle s’est retournée, les juges ont découvert que deux impacts de balle était cousus en strass rouge sur son dos avec la mention «Say Their Names» («dites leurs noms», un slogan utilisé par les militant·es Black Lives Matter pour rendre hommage aux victimes de violences policières) était inscrit sur sa coiffe. Si Gottmik a remporté le challenge, RuPaul avait remercié Symone d’avoir fait passer un message puissant.

    «J’aime la culture noire et les femmes noires, et la force qui vient de nous», explique-t-elle à Entertainment Weekly. « Est-ce que je me sens responsable? Oui, parce que je suis une personne noire, point final, et j’ai maintenant une tribune pour parler. Mais c’est exactement ce que je suis. C’est pourquoi cela l’a rendu tellement plus percutant, parce que c’était authentique, c’était comme si elle était vraiment là pour faire la lumière sur cette beauté qui, à mon avis, est négligée.»

    « Il y a encore des gens qui se battent», assure Symone. « Je veux briser certains plafonds, moules et limites. Je veux être la Naomi Campbell du drag. Je veux être la Rihanna du monde. Je veux être un business. Je veux aller dans le monde et dire, oui, je peux faire ces choses. Je suis une drag queen, et alors ? Je veux régner sur le monde, de la manière la plus simple possible ! Je veux répandre l’espoir, le rêve et l’amour  ».

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité