Mardi, 21 septembre 2021
• • •
    Publicité

    Desjardins : une organisation inclusive

    Conscient des enjeux liés à la diversité, Desjardins travaille depuis des années à bâtir une organisation inclusive, indépendamment du genre, de l’identité de genre, de l’origine, de la culture, de la génération, de l’orientation sexuelle ou des capacités.

     
    Coming out professionnel
    Après avoir effectué un stage chez Desjardins dans le cadre de son baccalauréat à l’université, Mathieu Rouleau a décidé de joindre l’entreprise. « J’ai choisi une organisation où j’allais m’épanouir, sur le plan autant professionnel que personnel. Les valeurs humaines mises de l’avant chez Desjardins, comme l’engagement envers la communauté, la diversité et l’inclusion, sont particulièrement venues me chercher », partage celui qui est directeur de comptes agricoles chez Desjardins.

    Mathieu Rouleau


    À un certain moment, Mathieu a ressenti le besoin de faire son coming out professionnel. « Je me suis ouvert sur mon orientation sexuelle, parce que je voulais me sentir libre d’être moi-même, pouvoir parler en toute transparence de mon amoureux. Mes collègues de travail ont super bien réagi, et je suis convaincu que c’est en partie grâce à Desjardins, qui s’est donné comme mission de créer des milieux de vie professionnelle ouverts et chaleureux. »


    Mission inclusion
    Parallèlement à son poste de directeur de comptes agricoles, Mathieu Rouleau a joint, il y a deux ans, le comité LGBTQ+ de Desjardins. « Convaincu que la diversité enrichit la communauté, Desjardins est par exemple en train de revoir plusieurs politiques internes, afin d’être encore plus ouvert à la réalité de chaque personne. En tant que membre du comité, je suis amené à me prononcer sur différents enjeux LGBTQ+. Le comité nous permet de faire le pont entre notre employeur et la communauté LGBTQ+. Ce peut être en lien avec les formulaires à remplir pour un prêt, afin de ne plus tenir pour acquis que deux partenaires de vie sont forcément de sexe différent par exemple, ou par le développement de partenariats ou la participation à des événements de la communauté », explique Mathieu Rouleau.


    Faire rayonner la diversité
    Depuis plusieurs années, Desjardins s’implique activement au sein de la communauté LGBTQ+, en soutenant différentes initiatives porteuses d’ouverture. Laurent Breault, directeur général de la Fondation Émergence et membre de Desjardins, a collaboré à plusieurs reprises avec l’entreprise.


    « Desjardins a notamment été partenaire de l’exposition photo Les couples imaginaires dans laquelle 36 personnalités de la communauté artistique québécoise ont formé des couples gais fictifs, dans le but de contrer l’homophobie. Même si le Canada possède une longueur d’avance en ce qui a trait aux droits LGBTQ+, de récents sondages révèlent qu’une personne sur deux hésite encore à sortir du placard sur le plan professionnel. C’est donc primordial que des entreprises d’ici comme Desjardins participent à de tels événements afin de faire rayonner leurs valeurs d’inclusion », partage monsieur Breault.

    Laurent Breault


    Une question d’éducation
    La Fondation Émergence, partenaire de Desjardins, a mis sur pieds le programme Pro Allié, dans le cadre duquel toutes les entreprises peuvent suivre une formation pour être sensibilisées aux enjeux LGBTQ+, avoir accès à des guides et être accompagnées dans leurs démarches d’inclusion. « Plusieurs centaines de personnes employées par le Mouvement Desjardins ont déjà suivi ou suivront sous peu la formation. Comme l’inclusion passe par l’éducation, nous présentons différentes informations concernant la communauté LGBTQ+, puis un témoignage et des mises en situation. Nous abordons également les bonnes pratiques concrètes. Si quelqu’un se présente, on lui demandera s’il est marié ou s’il a quelqu’un dans sa vie plutôt que demander s’il a une femme ou une conjointe. On pourrait également demander quel pronom utiliser : il, elle ou iel pour les personnes non-binaires par exemple. Ce sont des gestes qui établissent un lien de confiance envers les communautés LGBTQ+ », confie Laurent Breault. Suivre cette formation affirme le rôle d’allié des membres du personnel et contribue à créer des milieux de vie ouverts. À terme, Desjardins souhaite que la formation soit suivie par des milliers de gens au sein de l’entreprise.


    Culture d’ouverture
    Le directeur de comptes agricoles chez Desjardins Mathieu Rouleau est persuadé que les individus qui évoluent dans un milieu professionnel inclusif sont beaucoup plus productifs. « Le fait d’être dans le placard consume de l’énergie. Certaines personnes évitent même de dîner avec leurs collègues, de peur de révéler leur identité lors d’une conversation informelle. Je suis fier d’évoluer dans une entreprise où diversité et inclusivité sont bien plus que des mots, ce sont des concepts concrets qui font partie intégrante de la culture du Mouvement Desjardins. L’entreprise démontre non seulement son engagement envers la communauté LGBTQ+, mais trace également la voie de l’inclusion dans la population en général, parce que les gens qui suivent la formation Pro Allié partageront ces valeurs à l’extérieur du travail et contribueront à une société ouverte… à toutes les couleurs de l’arc-en-ciel », conclut Mathieu Rouleau.


    Par Nathalie Slight


    INFOS | desjardins.com

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité