Mercredi, 20 octobre 2021
• • •
    Publicité

    Des cadets parachutistes Russes simulent le meurtre d’un homosexuel lors d’une représentation théâtrale

    Lors d’une représentation théâtrale d’un club sportif militaire de la ville d’Iaroslavl, située à environ 300 kilomètres de Moscou, des jeunes cadets en uniformes de parachutistes ont simulé le meurtre d’un homosexuel dimanche dernier.

    Cette représentation a été donnée dans le cadre d’une célébration d’anniversaire pour un club militaire patriotique local au Palais de la Culture Dobrynin à Iaroslavl le dimanche 29 août.

    Sous le regard du public, des cadets en tenue de camouflage ont hissé un homme torse nu au-dessus de leur tête et ont placé un bloc de béton avec l’inscription «mort aux fifs» sur son ventre.

    Les hommes ont ensuite brisé ce bloc avec une masse, rapporte Radio Free Europe.

    Le patron du club, Andrei Palachev, a déclaré qu’il n’avait rien trouvé de négatif à cette représentation : «Quel est le problème ? Ils n’aiment tout simplement pas les pédés. Et moi non plus.»

    À l’inverse, Igor Derbin, le directeur du Kulturpalast, le lieu dans lequel la représentation a eu lieu, était hors de lui : «Cela devait en fait être un événement agréable et heureux. Si nous avions eu connaissance de cette représentation à l’avance, elle ne l’aurait pas permise». «Ils ont mis une ombre sur moi, sur eux-mêmes, sur l’institution», a-t-il ajouté. «J’ai déjà parlé avec leur superviseur et demandé que toutes les photos et vidéos soient supprimées des réseaux sociaux», a-t-il poursuivi.

    Il a également indiqué avoir déposé une plainte auprès de la police locale.

    «Nous considérons ces attaques comme un appel au meurtre», a déclaré Taras Sidorin, chef de «Defender». la branche de Iaroslavl du groupe d’anciens combattants 

    Côté politique, le député homophobe à la Douma Vitaly Milonov a déclaré : «Je suis contre le fait que les jeunes soient entraînés dans des polémiques aussi radicales. Mais ce que vous devez savoir, c’est que les sodomites déforment moralement la société».

    Olga Chitrowa, membre du parlement régional, fidèle à Poutine, a publié des photos de la représentation théâtrale sur Facebook et a remercié le patron du club «pour ses nombreuses années de travail avec les jeunes» et pour sa «loyauté envers les meilleures traditions militaires ainsi quant à son amour pour la patrie».

    L’incident de Iaroslavl n’est que le dernier exemple de la montée de l’homophobie et de l’intolérance envers les groupes minoritaires en Russie, où la discrimination, le harcèlement et les abus anti-LGBT+ ne sont souvent pas contestés par les autorités.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité