Jeudi, 28 octobre 2021
• • •
    Publicité

    Le Québec représenté par quatre drag dans la 2e saison de Canada’s Drag Race

    Le jeudi 14 octobre à 21h débutera la saison 2 de Canada’s Drag Race sur Crave en version originale en anglais et en version sous-titrée en français. Et pour cette deuxième saison de Canada’s Drag Race : Que la meilleure gagne, le Québec sera représenté par quatre artistes issues de la diversité — de Montréal, Pythia et Suki Doll et de Québec, Adriana et Océane Aqua-Black — qui représentent à elles seules le tiers des candidates de la compétition.

    Canada’s Drag Race, qui a remporté cinq prix Écrans canadiens pour sa saison inaugurale, incluant le prix de la Meilleure émission ou série de téléréalité ou de compétition, sera de retour le jeudi 14 octobre à 21h pour une deuxième saison. Douze drag queens se feront la compétition pour devenir la prochaine championne canadienne de la drag. Chaque épisode mettra à l’épreuve les talents des drag queens et les défiera d’être capables de maitriser chant, danse, théâtre, personnification, confection de costumes et improvisation. À la fin de chaque épisode, une participante devra quitter jusqu’à ce qu’une drag queen soit nommée gagnante.

    Tout au long de cette aventure, les drag queens partageront leurs difficultés et succès personnels tout en mettant en valeur leur personnalité. En plus des segments préférés des spectateurs de RuPaul’s Drag Race tels Snatch GameRumails et Untucked, la saison 2 offrira à ses téléspectateurs quelques surprises et «ruvelations», tout en célébrant l’unicité de la scène drag et de la communauté queer canadienne. Le panel de juges-experts sera composé de Brooke Lynn Hytes, de Brad Goreski, d’Amanda Brugel et de Traci Melchor, qui seront accompagnés par des invités spéciaux hebdomadaires.

    Voici le portrait des 12 drag queens de la saison 2

    Adriana : 29 ans (Québec, QC)

    Instagram : @adrianathebombshell / TikTok : @adrianathebombshell

    Adriana a immigré à Québec de la Colombie pour rejoindre sa mère à l’âge de 16 ans, ne parlant ni français ni anglais. Depuis, elle est devenue une vedette dans de nombreux événements fétiches de Québec et a remporté trois fois le prix Artiste de l’année de Québec. Elle est reconnue pour son style de drag très sensuel, léché et versatile.

    «Faire de la drag me fait sentir comme si rien n’est impossible! Toute ma vie, j’ai eu de la difficulté à trouver une chose dans laquelle j’étais bonne. Plusieurs fois, j’ai cru que je n’avais aucun talent et que je n’avais pas la confiance requise pour devenir la vedette que j’ai toujours voulu être. La drag me permet de voir à quel point je suis en réalité merveilleuse. Maintenant, je surprends constamment le public et il en redemande à chaque fois.»

    • • •

    Beth : 24 ans (Vancouver, CB)

    Twitter : @AllThatBeth / Instagram : @allthatbeth_ / TikTok : @allthatbeth

    Beth est une fière drag queen métisse de la côte Ouest, qui en a appris plus sur son côté autochtone lorsqu’elle était au début de l’école secondaire. Beth a un style de drag classique de séductrice avec une touche moderne. Beth s’est rendue en demi-finale dans les compétitions Vancouver’s Next Drag Superstar et Mr/Miss Cobalt.

    «La drag est faite pour n’importe quel humain, ou même non humain, qui veut envoyer promener les stéréotypes de genre. C’est une façon de célébrer qui nous sommes, ou même qui nous ne sommes pas, et d’être qui nous voulons. La drag, c’est ce que tu veux que ça soit et ne laisse personne te dire le contraire!»

    • • •

    Eve 6000 : 29 ans (Toronto, ON)
    Twitter : @alsoabouteve / Instagram : @allabouteve6000 / TikTok : @allabouteve6000

    Cette drag queen de Toronto a de fortes opinions et n’a pas peur de parler haut et fort. Eve 6000 possède présentement le titre Miss Angel City Continental Plus 2021. Elle est aussi une incroyable illustratrice dont le travail peut être aperçu sur des produits dérivés de plusieurs de ses collègues drag queens.

    «En tant qu’artiste trans et non binaire, la drag me permet d’exprimer la féminité que je n’avais pas le droit d’exprimer en grandissant. La drag est un outil que nous pouvons tous utiliser pour exprimer notre véritable être et pour être vus tels que nous le voulons.»

    • • •

    Gia Metric : 29 ans (Vancouver, CB)

    Twitter : @gia_metric / Instagram : @gia.metric / TikTok : @giametric

    Gia Metric a débuté sa carrière de drag à Toronto, mais elle s’est éventuellement installée à Vancouver, dont elle est maintenant l’une des artistes de drag les plus reconnues. Elle a remporté la couronne en tant que Vancouver’s Entertainer of the Year en 2016 et celle de Vancouver’s Next Drag Superstar en 2018. Elle a aussi défilé durant la New York Fashion Week en 2019. Son style de drag est basé sur l’authenticité. 

    «Canada’s Drag Raceest un lance-pierre qui catapulte les artistes sur une plateforme regardée par un public important. J’ai réalisé des prestations dans ma chambre depuis aussi longtemps que je me souvienne et maintenant, j’ai la chance de le faire devant le monde entier. Je ne peux toujours pas croire que je vais participer à Drag Race! Maman, je suis une superstar!»

    • • •

    Icesis Couture : 34 ans (Ottawa, ON)

    Twitter : @itsqueenicesis / Instagram : @itsqueenicesis / TikTok : @itsqueenicesis / Facebook : @itsqueenicesis

    Icesis Couture est l’une des meilleures drag queens d’Ottawa et a remporté le prix Miss Capital Pride en 2020. Elle est une designer dans l’âme. Elle fabrique presque tout ce qu’elle porte et crée ses propres costumes, ainsi que les perruques, bijoux et autres objets qui complètent son style. Icesis Couture est à moitié hispanique, d’origine salvadorienne.

    «Mon amour pur pour la forme d’art qu’est la drag et l’aspect créatif qu’elle m’offre me pousse à continuer d’évoluer, non seulement en tant qu’artiste, mais aussi en tant que personne. La drag m’a montré que c’est bien d’être différent, d’avoir une voix, d’être simplement moi. Pour moi, la drag a une signification très importante, car sans elle, je n’aurais jamais trouvé ma force intérieure.»

    • • •

    Kendall Gender : 30 ans (Vancouver, CB)

    Twitter : @kendallgenderxo / Instagram : @kendallgender / TikTok : @itskendallgender

    Kendall Gender est une interprète, animatrice, mannequin et militante LGBTQ+. En tant qu’artiste métisse, Kendall a démarré la série Visible, qui est une plateforme pour amasser des fonds et sensibiliser les gens aux minorités visibles. En 2020, elle a amassé plus de 25 000$ pour divers organismes caritatifs canadiens. Kendall a fait une prestation devant une foule de 50 000 personnes durant la HSBC World Rugby Sevens Series à Vancouver. C’était le tout premier spectacle de drag présenté à travers le monde durant une partie de rugby.

    «Pour moi, la drag est une célébration. Ça permet de trouver une façon de s’élever au-dessus de n’importe quoi. J’ai rencontré mon lot d’adversité durant ma vie et je sens réellement que celles-ci m’ont mené à cet instant. Puisque j’ai vécu des moments plus sombres dans ma vie, je peux réellement apprécier ce qui s’en vient.»

    • • •

    Kimora Amour : 34 ans (Scarborough, ON)

    Twitter : @KimoraAmour / Instagram : @amour_kimora / TikTok : @kimora_amour

    Kimora est la première figure féminine de la scène canadienne de Kiki Ballroom Bizarre. Designer de costumes de carnaval très recherchée depuis 15 ans, elle a remporté de nombreux prix. Elle a aussi fait partie de l’équipe de design du costume national de Miss Îles Caïmans pour le concours Miss Univers. Bien que la drag soit sa passion, elle travaille de jour comme infirmière en procédures de soulagement de la douleur. Elle a été en première ligne durant la pandémie de COVID-19.

    «Pour moi, la drag est une façon artistique et thérapeutique de raconter des histoires dans lesquelles on peut évoquer des émotions tout en racontant sa vie. Faire partie de Canada’s Drag Race est pour moi une forme de validation. Ça signifie que vous avez un petit quelque chose d’extra qui vous différencie des autres. C’est une grande opportunité et je suis très heureuse de pouvoir y représenter les communautés noires/caribéennes/sud-américaines.»

    • • •

    Océane Aqua-Black : 35 ans (Québec, QC)

    Instagram : @oceaneaquablack4 / TikTok : @oceaneaquablack

    Océane Aqua-Black anime régulièrement des spectacles de drag dans plusieurs régions du Québec, incluant Québec et Montréal, ainsi qu’à Ottawa. Grande amatrice de K-pop, elle a été nommée meilleure interprète de lip sync de l’année à Québec et elle est très fière de dire qu’elle peut faire du lip sync en anglais, français, espagnol, allemand et coréen. La possibilité de s’exprimer en tant qu’artiste drag l’a rendue plus confiante et à l’aise d’être elle-même, aussi étrange ou maladroite qu’elle puisse être parfois.

    «Pour moi, Canada’s Drag Race n’est pas seulement une émission de compétition, c’est une plateforme formidable où tout le monde pourra apprécier mon talent et ma créativité! Plus important encore, je crois que les drag queens offrent une voix importante à la communauté LGBTQ+, car nous représentons leurs superhéroïnes. J’espère que les gens pourront s’identifier à nous et que nous pourrons être une inspiration pour faire de ce monde un endroit magique.»

    • • •

    Pythia : 26 ans (Montréal, QC)

    Twitter : @queenpythia / Instagram : @pythia.queen / TikTok : @pythia.queen

    Pythia a grandi en Grèce et a immigré au Canada à 14 ans. Elle a publié une imitation de Miley Cyrus que la vedette a tellement aimée qu’elle lui a écrit un message privé et republié la vidéo. En dehors de la drag, elle est une designer de costumes et artiste de maquillage pour le cinéma et le théâtre. Ses tutoriels ont été mis en vedette dans le Cosmopolitan pour son projet Cosmo Queens.

    «Pour moi, faire de la drag est la chose qui ressemble le plus à de la magie; c’est une façon de complètement déconstruire et détruire les genres. Ça m’offre la possibilité de me transformer et d’incarner toutes mes passions, que ce soit le théâtre, la mode ou l’art, et de les combiner en une forme physique en tant que Pythia. Je ne suis pas une ‘‘imitatrice de femme’’, je suis l’image de mon imagination, une conteuse d’histoire, un songe devenu réalité.»

    • • •

    Stephanie Prince : 24 ans (Calgary, AL)

    Instagram : @stephaniesbutt / TikTok : @stephaniesbutt

    Originaire des Philippines, Stephanie Prince s’est elle-même déclarée «chanteuse assassine» et «ravisseuse du rap». Elle éprouve d’avance de la pitié pour toutes les filles qui auront à compétitionner contre elle en lip sync. Le style énergique et optimiste de Stephanie est contagieux et se traduit par beaucoup de bruit durant ses performances en direct. Stephanie croit au pouvoir de l’univers et à ses manifestations.

    «C’est très excitant de faire partie de Canada’s Drag Race. La seule partie de la compétition qui m’inquiète, c’est de savoir à quel point les autres filles seront jalouses de ma beauté!»

    • • •

    Suki Doll : 27 ans (Montréal, QC)

    Instagram : @_sukidoll / TikTok : @_sukidoll

    La tradition est dans l’ADN de Suki. Ayant avoir grandi dans une famille de huit, cette drag est profondément ancrée dans ses racines. Passionnée de mode et designer recherchée, ses mains rapides et son sens de l’humour sont tout simplement sans précédent. Fière et terre-à-terre, Suki veut être l’emblème des arts et de la culture de l’Asie et des îles du Pacifique.

    «C’est moi… Suki Doll, atrocement délicieuse et opulente! Mouahhh!»

    • • •

    Synthia Kiss : 29 ans (Vancouver, CB)

    Twitter : @synthia_kiss / Instagram : @synthiakiss

    Synthia a participé à sa première compétition de drag en 2016, qu’elle a remportée contre toute attente contre des drag queens de la ville qui avaient bien plus d’expérience. Elle possède un diplôme en design de mode et a travaillé dans des équipes de design pour Kit, Ace et MEC. Elle pratique différents types d’art de la scène depuis qu’elle est enfant et a joint des groupes locaux de théâtre et des troupes de danse. 

    «Synthia Kiss est un hommage à toutes les femmes fortes, talentueuses et drôles de ma vie. C’est un grand honneur de marcher un mille dans leurs talons hauts. Je vais les leur rendre bientôt, je le promets!»


    INFOS | La deuxième saison de Canada’s Drace Race : que la meilleure gagne sur CRAVE, dès le jeudi 14 octobre, à 21h. Vous pouvez aussi assister en public à la diffusion de l’émission dans l’un de vos bars de drags favoris du Village : le bar Le Cocktail et le Cabaret Mado. La diffusion a lieu, de 21h à 22h, et les établissements font une animation particulière pour l’événement. Comme les places sont limitées, il est fortement recommandé d’arriver en avance.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité