Samedi, 13 août 2022
• • •
    Publicité

    Vaccination accélérée pour la 3e dose

    Les personnes de 60 ans ont déjà accès à la troisième dose du vaccin contre la COVID-19 et le ministre Dubé a également annoncé, mardi 18 décembre, que l’accès à la troisième dose sera élargi progressivement dès le 4 janvier 2022. 

    L’objectif? Vacciner la totalité de la population du Québec d’ici le mois de mars en suivant un calendrier selon le groupe d’âge.

    MISE À JOUR 7 JANVIER 2022 — Devancement de la 3e dose

    La vaccination est disponible pour :

    • Personnes âgées de 45 ans et plus (3e dose);
    • Personnes qui ont reçu 2 doses d’AstraZeneca ou de Covishield (3e dose);
    • Personnes immunodéprimées ou dialysées âgées de 12 ans et plus (3e dose);
    • Personnes immunodéprimées ou dialysées âgées de 18 ans et plus (dose additionnelle);
    • Personnes qui ont une maladie chronique ou un problème de santé augmentant le risque de complications de la COVID-19 (3e dose);
    • Personnes qui sont enceintes (3e dose);
    • Proches aidants (3e dose);
    • Les enfants de 5 à 11 ans (1re dose);
    • Travailleurs des services éducatifs à la petite enfance reconnus. Une preuve d’emploi sera demandée sur place (3e dose);
    • Les personnes habitant dans les régions éloignées identifiées;
    • Travailleurs de la santé et des services sociaux du réseau public ou du secteur privé. Les ambulanciers et les premiers répondants. Une preuve d’emploi sera demandée sur place (3e dose);
    • Les travailleurs de la sécurité publique. Une preuve d’emploi sera demandée sur place (3e dose);
    • Les employés du milieu scolaire. Une preuve d’emploi sera demandée sur place (3e dose);
    • Travailleurs des organismes communautaires en santé et services sociaux. Une preuve d’emploi sera demandée sur place (3e dose);
    • Travailleurs des abattoirs et les inspecteurs du MAPAQ. Une preuve d’emploi sera demandée sur place (3e dose)

    M. Dubé s’est adressé directement aux personnes non-vaccinées, leur demandant de penser au fardeau qu’elles imposent au réseau de la santé, puisque ce sont elles qui se retrouvent proportionnellement en plus grand nombre aux soins intensifs. 

    «Vous pouvez faire partie de la solution», a-t-il soutenu, les enjoignant à se faire vacciner. « Par respect pour [les travailleurs de la santé], je vous implore de prendre les mesures pour limiter la contagion. »

    INFOS | Visitez quebec.ca/vaccincovid

    Prenez votre rendez-vous sur le portail ClicSanté

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité