Mercredi, 17 août 2022
• • •
    Publicité

    4e édition de SMASH, une belle diversité de sujets

    Les 30 et 31 mars derniers, on a pu assister à une édition en ligne pour la deuxième année d’affilée de SMASH de RÉZO, le rendez-vous santé des hommes gais, bisexuels, trans et queers (GBTQ), mais en version réduite sur l’heure du midi pour que les gens puissent suivre les conférences à la pause durant leur heure de lunch.

    Ainsi, de midi à 14 h, on a couvert des sujets qui semblaient parfois légers, tout en ayant leur importance, alors que d’autres révélaient des situations inquiétantes. « Cette formule de deux heures était pratique et ne prenait pas trop de temps des gens, surtout que, pendant deux ans avec la pandémie, certains n’ont fait que ça des vidéoconférences », explique Alexandre Dumont Blais, le directeur général de RÉZO.

    « Il y a eu des sujets très variés, qui parlaient autant des travailleurs du sexe, de l’incidence du VIH, du cannabis, que de la drague dans les lieux publics, etc. Cela fut vraiment très intéressant de suivre ces présentations. »

    « On a travaillé sur ces conférences en février dernier, donc après le confinement. Étant donné la situation, on ne voulait pas prendre le risque de louer un hôtel, prévoir les salles et l’alimentation et qu’on soit obligé d’annuler le tout en raison d’une nouvelle vague », dit Alexandre Dumont Blais. « On [pensait] que peut-être que les gens auraient été tannés de participer à des activités en visioconférence après [avoir] passé deux ans à le faire, mais ce fut un franc succès. On a vu que, sur les deux jours, il y a eu plus d’une centaine de participants. Nous sommes très contents. On espère que l’an prochain, on reviendra à une édition plus normale […] »

    Parmi les sujets abordés il y a eu entre autres Kominote, « un projet par, pour et avec les hommes noirs de la diversité sexuelle et de genre », ainsi que le projet de trois étudiant.e.s du programme Jeunes chercheur.e.s queers, qui ont présenté leurs recherches menées auprès de jeunes LGBTQ+ de 15 à 24 ans sur la manière dont ils ont vécu le confinement. Parmi les jeunes qui ont participé au sondage, 67 % ont affirmé avoir une santé mentale mauvaise ou passable, 75 % souhaitaient obtenir de l’aide pour avoir une meilleure santé mentale, 38 % ont pensé au suicide, 28 % sont devenus anxieux.ses, tandis que 21 % se disaient sévèrement déprimés.

    SMASH est une présentation de RÉZO dans le cadre de l’initiative nationale Avancer/ Advance, qui réunit plusieurs groupes communautaires sur la santé des hommes GBTQ de Montréal, Toronto et Vancouver. « On travaille avec l’Agence de santé publique du Canada et celle-ci vient de renouveler l’entente pour une autre période de cinq ans. Avec moins de budgets cependant. Donc, SMASH reviendra pour un autre cinq ans », indique le directeur général de RÉZO.

    INFOS | rezosante.org

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité