Mercredi, 8 février 2023
• • •
    Publicité

    Human Rights Watch accuse le Qatar d’avoir détenu des membres de la communauté LGBTQ

    Le Qatar a fermement nié toute arrestation liée à l’orientation sexuelle

    La police qatarie a détenu arbitrairement et maltraité des membres de la communauté LGBTQ, a assuré l’ONG Human Rights Watch (HRW) dans un rapport publié lundi, à un mois du Mondial-2022 prévu dans ce riche émirat gazier.

    L’homosexualité reste illégale au Qatar mais les organisateurs de la Coupe du monde de football ont affirmé que les couples homosexuels ne seraient pas inquiétés lors du tournoi. 

    L’État du Golfe a fermement nié toute arrestation liée à l’orientation sexuelle et condamné le rapport de l’ONG. Le Qatar est observé de près pour sa politique en matière de droits humains, à l’approche de la compétition qui doit attirer au moins un million de spectateurs étrangers.

    HRW dit avoir “documenté six cas de passage à tabac sévères et répétés et cinq cas de harcèlement sexuel en garde à vue entre 2019 et 2022”. 

    Le dernier cas remonte à septembre, selon l’ONG.

    Quatre femmes transgenre, une femme bisexuelle et un homosexuel racontent dans ce rapport comment des membres du département de sécurité préventive du ministère de l’Intérieur qatari les ont détenus dans une prison souterraine de Doha. Les services de sécurité “ont harcelé verbalement et maltraité physiquement des détenus, leur administrant gifles et coups de pieds et de poings jusqu’à ce qu’ils saignent”.

    Ces six détenus ont été forcés de débloquer leurs téléphones, ce qui a permis aux autorités d’accéder à des informations sur des membres de la communauté, mais aucun d’entre eux n’a été inculpé, ajoute HRW.

    HRW a appelé le Qatar à “mettre un terme aux mauvais traitements infligés par les forces de sécurité aux LGBTQ, y compris l’arrêt de tout programme parrainé par le gouvernement visant les pratiques de conversion.”

    Le responsable qatari a affirmé qu’aucun “centre de conversion” n’opère dans le pays.

    L’ONG a appelé la Fifa et le monde du football à presser le Qatar de lancer des réformes pour protéger la communauté. 

    La Fifa a indiqué que les drapeaux arc-en-ciel de la communauté seront autorisés dans les stades.

    Abonnez-vous à notre INFOLETTRE!

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité