Jeudi, 18 juillet 2024
• • •
    Publicité

    Biden sur scène avec Elton John pour célébrer le mouvement LGBTQ+

    Un hommage de Joe Biden et un mini-récital de la légende britannique de la musique Elton John ont marqué vendredi à New York l’inauguration d’un site historique célébrant les «émeutes de Stonewall» en 1969, l’un des actes fondateurs du mouvement LGBTQ+.

    Au lendemain de sa prestation télévisée désastreuse lors du débat contre Donald Trump, le président démocrate est apparu décontracté et plus vif pour louer la mémoire de ceux qui s’étaient révoltés, dans la nuit du 27 au 28 juin 1969, contre une énième descente de police dans le bar gai Stonewall Inn, au cœur du quartier de Greenwich Village.

    «Vous avez marqué un tournant pour les droits civiques en Amérique et inspiré les cœurs de millions de personnes dans le monde entier. Aujourd’hui encore, Stonewall reste un symbole d’héritage et de leadership pour la communauté LGBTQ+, en particulier pour les femmes transgenres de couleur», a-t-il lancé.

    «Nous menons toujours une bataille pour l’âme de l’Amérique», a-t-il ajouté, avant d’introduire Elton John sur scène.

    Les émeutes de Stonewall — qui se seront déroulés sur 6 nuits —ont signé l’acte de naissance du mouvement moderne pour la reconnaissance des droits des personnes homosexuelles. Dans la foulée étaient nées les «Gay Pride».

    Aujourd’hui, le bar mythique existe toujours et il a été classé monument national par l’ancien président Barack Obama en 2016. Depuis vendredi, s’y ajoute un petit musée gratuit où le visiteur peut découvrir l’histoire du lieu et l’héritage qu’il représente.

    «De la même manière que les Américains peuvent visiter l’Independence Hall et la Cloche de la liberté», des lieux symbolisant l’indépendance des États-Unis à Philadelphie, «ou la Statue de la Liberté pour s’imprégner de l’histoire de leur pays, nous pouvons désormais rendre hommage à un lieu où nous avons commencé à nous battre pour notre liberté, nos droits et notre égalité», a lancé, ému, l’un de ceux qui s’étaient alors révoltés contre la police, Mark Segal.

    C’est la première fois aux États-Unis qu’un site géré par les parcs nationaux est consacré à la communauté LGBTQ+.

    «Le travail n’est pas terminé», a lancé Elton John, icône de cette communauté, alors que de nombreux pays répriment toujours l’homosexualité.

    Le musicien de 77 ans a fait ses adieux à la scène en 2023 après une tournée triomphale. Mais pour l’occasion vendredi, il s’est assis au piano et a offert un mini-récital de trois chansons aux invités. Après avoir chanté I’m still standing, il a dédié Don’t let the sun go down on me à son ami Larry Kramer, l’un des co-fondateurs de l’organisation Act Up, mort en 2020, et «à toutes les personnes LGBTQ+ qui nous ont précédées et ont ouvert la voie pour que nous soyons là où nous sommes aujourd’hui».

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité