Mardi, 25 janvier 2022
• • •
    Publicité
    AccueilCultureLivresJuste pour une nuit

    Juste pour une nuit

    Un recueil de nouvelles qui nous vient de la plume d’un athlète de 34 ans — Zaïn Gadol — qui a, semble-t-il selon le quatrième de couverture, représenté Israël aux Jeux Olympiques de 1992 et aurait été élu «plus bel athlète israélien» par le magazine gai Gouf Yafé.

    Calmez-vous puisque la réalité est tout autre et qu’il s’agit plutôt d’un pseudonyme utilisé par l’excellent Jean-Paul Tapie dans le cadre de sa production de récits érotiques. L’ouvrage présente d’ailleurs sept histoires passablement débridées et fort bien écrites.

    Des culturistes un peu trop fiers de leur corps, ou des lutteurs de leur force, qui se voient amenés à obéir au doigt et à l’œil à des hommes bien décidés à les mettre au pas. Qu’en sera-t-il d’Atanka, un guerrier africain réduit à l’esclavage par le roi Hubumshé : ne deviendra-t-il qu’un simple objet sexuel?

    Un corps de dieu est offert en cadeau à un homme désabusé et un ado plie sous le fardeau d’un membre meurtrier. Telles sont les nouvelles qui composent cet ouvrage.

    Certaines mériteraient sans doute d’être encore peaufinées, mais il est indéniable que l’auteur possède un excellent sens du rythme et de la progression au niveau de la charge érotique propre à éveiller l’appétit du lecteur.

    Les univers mis en scène sont également fort différents les uns des autres et concourent ainsi à nous entraîner dans une fantasmatique qui se renouvelle constamment.

    Nul doute que la prochaine cuvée sera attendue avec une certaine fébrilité.

    Juste pour une nuit / Zaïn Gadol. Montblanc : H&O, 2004. 287p.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Livres

    Publicité