Mercredi, 29 juin 2022
• • •
    Publicité
    AccueilCultureLivresUn sourd fracas qui fuit à petits pas

    Un sourd fracas qui fuit à petits pas

    Plusieurs se souviendront avec émotion du roman L’inévitable, publié par Jean-Paul Roger en 2000, qui relatait la relation incestueuse entre un jeune garçon, Paul, et son père ainsi que ses répercussions destructrices. 

    Le roman était brutal, à fleur de peau, et ce dernier opus, qui en est la suite, l’est tout autant. Le premier opus était en effet orienté vers le père alors que celui-ci s’attarde sur le rôle de la mère, un personnage qui semblait absent, même muet dans le premier volume, mais qui n’exerça pas moins un rôle déterminant dans la relation de Paul avec son père.

    Le consentement et même l’encouragement cachés derrière les silences de la figure maternelle sont, en effet, tout aussi destructeurs que les viols répétés du père.

    L’aube de la vingtaine amène un cheminement important quant à son identité sexuelle. Est-il gai ou non? Quel type de relations peut-il entretenir avec les hommes ou les femmes?

    C’est également le Montréal du début des années 80 qui s’étale devant nos yeux tout au long des rencontres de Paul et des réponses qui se posent peu à peu au fil des rencontres de ce derniers.

    Un roman intense qui pourrait aisément se révéler insupportable par la douleur des images qu’il suscite, mais dont l’écriture demeure porteuse d’une beauté indéniable. Les deux romans se complètent par ailleurs admirablement puisque les deux opus forment un cercle parfait : l’un se termine ou l’autre commence.

    À lire!

    Un sourd fracas qui fuit à petits pas / Jean-Paul Roger. Montréal : XYZ éditeur, 2008. 217p.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Livres

    Publicité