Vendredi, 1 juillet 2022
• • •
    Publicité
    AccueilCultureLivresAdrien English

    Adrien English

    L’été, quoi de mieux que de paresser langoureusement sur une chaise longue avec un bon roman policier et une limonade à portée de la main ? Difficile cependant de trouver le juste équilibre entre polar, intrigues amoureuses et humour. L’entreprise est d’autant plus complexe lorsque l’on souhaite, en plus, y retrouver une composante gaie.

    C’est l’occasion ou jamais de plonger dans les romans de Josh Lanyon qui réussit généralement fort bien à concilier ces trois variables. Des traductions françaises de ses romans disponibles en format numérique sont apparues sur le marché, dont les trois premiers volumes d’une série de cinq, de la série Adrien English.

    Le personnage éponyme est l’heureux propriétaire d’une librairie spécialisée dans les romans policiers. Il y vit une existence peinarde, malgré un cœur fragile, entre la gestion d’employés souvent excentriques (et amateurs de sciences occultes), une mère omniprésente, un célibat forcé et l’arrivée ponctuelle et inopinée d’un meurtre ou deux. 

    Dans le premier opus, Ombres funestes, il se voit suspecté du meurtre de l’un de ses employés. Il amorce alors une enquête afin de prouver son innocence, mais également pour tenir tête à Jake Riordan, un officier de police monté comme une armoire à glace et tellement enfoncé dans le placard qu’il ne peut en voir la porte.

    Danger à Pine Shadow / Josh Lanyon

    Dans Danger à Pine Shadow, rien ne va bien entre celui-ci et Jake : Adrien décide donc de prendre une pause méritée à la campagne. Évidemment, meurtres, mines hantées et esprits frappeurs sont au rendez-vous.

    Dans le troisième opus, Le diable au corps, il se trouve pris entre une secte satanique, des meurtres, et un Jake particulièrement obtus. 

    La série a récolté les vivats de la critique en raison d’intrigues généralement assez bien ficelées, mais surtout pour des personnages relativement complexes auxquels on s’attache sur-le-champ.

    La conclusion de ce long périple se fait dans les volumes 4 et 5, non encore parus en français, particulièrement bien écrits et auxquels il est impossible de résister.

    Malgré certains impairs, la traduction française est agréable et rend très bien l’humour sarcastique de l’auteur, de même que la richesse et la complexité des personnages. L’auteur fut mis en nomination à quatre reprises pour un Lambda Literary Award et fut le premier récipiendaire du Goodreads Hall of Fame Award dans la catégorie Auteur favori de littérature gaie.  

    Ombres funestes / Josh Lanyon. Paris : MxM Bookmark, 2015. 232p.  

    Danger à Pine Shadow / Josh Lanyon. Paris : MxM Bookmark, 2015. 264p.  

    Le diable au corps / Josh Lanyon. . Paris : MxM Bookmark, 2015. 350p.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Livres

    Une nuit sans aube

    Transibérien

    Publicité