Dimanche, 17 octobre 2021
• • •
    Publicité

    À Bollywood, tout est possible

    Dans une fusion où le cinéma, la danse et la musique se rencontrent, cet éblouissant succès international qu’est Taj Express The Bollywood Revue transporte le public dans un voyage sur scène, à travers la culture indienne cinématographique contemporaine. Comme tout le monde le sait, dans un film de Bollywood, l’intrigue est secondaire.

    Ce sont la danse éblouissante, la musique hypnotisante, l’éclairage spectaculaire et les costumes élaborés qui comptent vraiment. À cet égard, la revue musicale Taj Express réussit à capturer l’esprit vibrant et coloré de l’univers des films de Bollywood et offre un divertissement vraiment specta-culaire.  L’intrigue proposée est une délicieuse parodie d’un scénario Bollywood typique.

    Taj Express  plonge le public dans l’univers créatif du compositeur Shankar, un génie de la musique en difficulté qui travaille sur son premier film de Bollywood. Il doit écrire toutes les chansons du héros Arjun, un gars de la rue qui l’a eu dur, et de l’héroïne Kareena, une belle actrice dont il tombe amoureux.  Respectueuse des traditions, cette production passionnante célèbre à la fois la nouvelle ère de la musique populaire de l’Inde et la culture bollywoodienne qui met en valeur des costumes colorés, des danses enjouées ainsi que des performances musicales saisissantes.

    Tout au long du spectacle, on a droit à une succession de scènes de combats, de vieux rituels folkloriques, de chorégraphies exagérées à souhait et, bien entendu, de l’inévitable fin heureuse dans une explosion de bonheur exalté par une chorégraphie tout simplement époustouflante. Adapté à la scène, le spectacle est configuré comme un ensemble de numéros de danse rythmés par d’astucieux dialogues qui assurent la continuité de l’histoire.  La danse y est un merveilleux hybride de formes de danse classique indienne et de tendances culturelles occidentales. L’ancienne danse Bharatanatyam fusionne avec le hip-hop et le breakdance, alors que le héros et l’héroïne se livrent à plus d’un pas de deux classique. Style ancien et nouveau y sont constamment juxtaposés et fusionnés.

    Par exemple, à un certain moment du spectacle, une sereine danse indienne classique évoque Saraswati, l’ancienne déesse de la musique. La scène est suivie d’une interprétation puissante avec toute la troupe Jai Ho!, le succès musical du film Slumdog Millionaire , accompagné de morceaux de breakdance.  Au cours du spectacle de près de deux heures, un total de près de 2 000 costumes étincelants et 1 500 bijoux sont portés par près de trente danseurs. Les changements sont rapides et se font au rythme endiablé du spectacle.

    La bande sonore de grande puissance est jouée par des musiciens en direct par un trio vraiment talentueux de percussions, flûte et guitare électrique ajoute une dimension unique à ce qui est déjà une production de grande envergure. Qui aurait pu imaginer qu’un guitariste rock à la Van Halen pourrait très bien coexister avec un accompagnement de tabla? À Bollywood, bien sûr, tout est possible.

    INFOS : Taj Express The Bollywood Revue, au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts, les 20 et 21 novembre. Billets : 57,50$ à 105$, sur placedesarts.com

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité