Mardi, 21 septembre 2021
• • •
    Publicité

    Des soirées de courts métrages qui promettent fièrement de longues discussions

    Cette année encore, Fierté Montréal collabore avec le Festival de cinéma image+nation de Montréal afin d’offrir fièrement des images de nous-mêmes. Discussion autour de l’évènement avec Charlie Boudreau, la directrice générale d’un des plus anciens festivals de cinéma LGBTQ+ au Canada.

    Du lundi 9 août au samedi 14 août, six soirées thématiques d’environ 45 minutes chacune présenteront une programmation de courts-métrages à saveur LGBTQ+. «Nous essayons d’offrir des expériences LGBT fraîchement authentiques, à travers nos représentations. Ça fait 34 ans que image+nation existe donc on a l’expertise de l’évolution des images. Comme c’est notre spécialité, nous sommes en mesure de proposer une programmation diversifiée pour la Fierté; cette année, des films avec un message, mais light, pour aussi s’amuser!», explique Charlie, directrice du festival montréalais.

    PRIDE iS PROTEST

    De ce fait, la première soirée de projection du lundi 9 août met fièrement à l’honneur la métropole, par le biais de courts-métrages québécois. Mentionnons Queer Nation (Frigid, 2020), qui propose une brève incursion dans le Montréal queer des années 90, ou encore Everything Must Go, Mon Amour (Jocelyn Roy, 2017) qui se concentre sur un couple qui
    assiste, impuissant, à la destruction du cinéma de quartier qui a vu naître leur histoire d’amour.

    La présentation des films ne se fera pas en salles, mais bien en ligne, explique Charlie. «Puisque l’an dernier, il y avait eu les heures de cocktail SAQ, j’ai eu l’idée de projeter les films après la présentation de la recette. Ce sera donc l’occasion de visionner les films en ligne, en buvant son cocktail», puisqu’ils seront présentés quotidiennement à l’heure de l’apéro, soit de 17h à 17h45. «C’est aussi pour cela que ce sont des courts-métrages, car vous pouvez sortir ensuite pour profiter de la soirée! D’ailleurs, le court à ses avantages; si vous n’aimez pas le film, un second suit dans quelques minutes. Ainsi tout le monde peut s’y retrouver», appuie Charlie.

    Si le 10 août est également l’occasion de découvrir divers courts-métrages d’ici et d’ailleurs, la soirée du 11 août présente la comédie romantique suédoise Top 3 de Sofie Edvardsson (Suède, 2019, 45 min). Le jeudi 12 août, présentera des courts-métrages en provenance de l’Europe, mais également du Canada, mentionnons Le Doctorat (2020) de Maxime S. Girard ou encore Pitoc E Icinakosian (Être différent, 2019) de Jos-Onimskiw Ottawa-Dubé & Gerry-Ottawa Canada (Nation atikamekw) où une jeune fille trans raconte comment elle a été acceptée par sa communauté et sa famille.

    ÊTRE DIFFÉRENT

    Le vendredi 13 ne fera pas peur, puisqu’il proposera plusieurs films acclamés, dont le court-métrage québécois Paupière mauve (Gabrielle Demers, 2017) récompensé au festival Filministes en 2018. Enfin, le samedi 14 août sera l’occasion de découvrir divers courts-métrages internationaux portant sur le thème de la Fierté, dont le film belge Pride is Protest (Marieke Dermul & Filip Tielens, 2020) qui présente l’incomparable défilé de la Fierté à New York en juin 2019, 50 ans après les émeutes de Stonewall.

    «Pour moi, la Fierté représentent un lieu de rassemblement important», explique Charlie, en précisant que «ce n’est pas tout le monde qui peut se rendre sur place physiquement». De ce fait, si la pandémie rend plus difficile l’accessibilité aux salles de cinéma et que l’évènement se déroule en ligne, ceci constitue néanmoins un point positif pour faire voyager les images de nous-mêmes, conclut Charlie. «En présentant en ligne, cela permet à tout le monde de se voir à l’écran et d’entendre ses histoires. On peut même écouter les films en famille! Il faut pouvoir partager nos images, c’est ce qui est le plus important pour moi.»

    La directrice annonce que cette hybridité sera de mise lors de la prochaine édition du Festival image+nation qui aura lieu cet automne: « On n’a pas les mêmes contraintes budgétaires et on peut étonnamment présenter une plus grande quantité de films à un plus grand public… puis encourager la francophonie également!» L’accessibilité des œuvres s’en trouve renouvelée!


    INFOS | www.fiertemtl.com | www.image-nation.org


    Pour accéder à l’ensemble des textes sur la programmation de Fierté Montréal Pride, visitez la section FIERTÉ LGBT

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité