Samedi, 25 juin 2022
• • •
    Publicité

    Douze semaines d’animation dans le Village cet été

    Pour animer et dynamiser la rue Sainte-Catherine, entre Saint-Hubert et Papineau, plus de 600 artistes ont été recruté·e·s. De la musique, du chant, de la danse, des arts du cirque et des drags feront le bonheur des petits et des grands, et ce, du jeudi au dimanche. Ainsi, du 16 juin jusqu’au week-end de la Fête du travail, on tapera des mains et on se prendra à bouger du pied et des hanches durant ces 12 belles semaines. 

    Concoctée par la Société de développement commercial (SDC) du Village et par son responsable de la programmation, le directeur artistique et chorégraphe Louis Guillemette, cette animation propose une fenêtre sur toutes les horizons artistiques et culturelles, tout en mettant en scène différentes franges des communautés 2SLGBTQ+. En déambulatoire ou en station fixe, sur les cinq scènes disposées dans le Village, on sera amené à s’émerveiller devant les prestations de ces divers artistes.

    «C’est une animation qui est particulière au Village dans le sens où beaucoup d’artistes sont issu·e·s des communautés 2SLGBTQ+. C’est mis en relief, c’est un tremplin pour mettre de l’avant ces artistes-là. C’est aussi une version améliorée de ce qui s’est fait l’an dernier alors qu’on a pris plus de temps pour peaufiner le tout, on n’était pas dans l’urgence comme 23l’année dernière, en pleine crise sanitaire», évoque Louis Guillemette.

    La grande différence entre cette année et l’édition de 2021, c’est le fait que nous ne sommes plus contraint·e·s par les mesures sanitaires où il fallait que tout se déroule en déambulatoire et que l’on évite d’annoncer à l’avance les prestations et les artistes pour ne pas créer de foules. «Cette année, on change toute cette situation-là, poursuit Louis Guillemette. La COVID-19 est pas mal derrière nous, mais on a constaté qu’il y avait une excellente réponse de la part du public pour la formule déambulatoire. C’est un aspect très intéressant parce que le déambulatoire comprend une notion de mouvement dans cet espace urbain. Donc cette année, on fusionne les deux : les notions du déambulatoire et du statique sur les scènes, une formule qui est plus approfondie cette année puisqu’on peut faire des spectacles d’une plus longue durée et que les attroupements sont finalement autorisés.»

    Du jeudi au dimanche, de 16h à 18h, place à la musique pour l’heure du souper sur les terrasses. «Il y aura toujours de la musique à ces heures-là, que ce soit des musicien·ne·s en solo ou en duo, mais aussi des groupes comme ce band de style Dixieland New Orleans […] ou encore un quatuor à cordes. Ce sera varié dans les styles de musiques que l’on entendra et verra […]», indique Louis Guillemette qui, alors qu’il était metteur en scène pour la chanteuse Marie Carmen, a remporté le Prix Félix 1993 pour le spectacle de l’année.

    Les jeudis, on est surtout en formule déambulatoire avec de la danse et du cabaret.

    La soirée du vendredi est consacrée aux nombreux·se·s drags du Village. «Cette année il y aura deux scènes en simultané, donc deux spectacles, deux animateur·rice·s, poursuit Louis Guillemette. Mais il y aura aussi une équipe volante qui ira sur les terrasses des cafés, des restos, des bars pour animer l’ensemble du quartier. Ce ne sera pas que du statique sur la scène. Cela mettra plus d’ambiance encore […]»

    Les arts du cirque vous en mettront plein la vue les samedis soir : jonglerie, échasses, cerceaux, pôles, tout est là pour combler le public. Le Cirque Hors Piste, entre autres, fera de l’animation dans le secteur du stationnement de TVA, entre Alexandre-deSève et Champlain. «C’est un coin qui était important pour nous d’investir puisqu’il est souvent moins animé. On voulait profiter de cet espace pour installer le Cirque Hors Piste – qui comporte un volet social et d’inclusion pour les jeunes – et qui peut ainsi s’étendre davantage dans l’espace avec ses saltimbanques et ses autres performances», dit Louis Guillemette dont les pièces chorégraphiques ont déjà été présentées au Canada, à New-York, Paris, Genève, Francfort, Venise et même Cuba. Les locaux du Cirque Hors Piste sont situés juste à-côté, dans l’ancienne église Sainte-Brigitte.

    Si vous allez vous promener un dimanche dans le Village, alors des spectacles de cabaret et de burlesque vous attendent. Encore là, simultanément, on aura droit à des prestations sur deux scènes, avec deux animateur·rice·s, généralement des drag queens, et plusieurs numéros.

    Lors de l’ouverture et de la fermeture de la saison de ces animations, soit le 16 juin et le 4 septembre, on aura droit à un formidable groupe de percussions brésilien au nom enchanteur de Kumpa’nia. «Cette formation défilera dans le Village avec beaucoup d’énergie. Ce sera très percussif et très, très festif», souligne Louis Guillemette.

    Toute la programmation sera annoncée sur les réseaux sociaux de la SDC une semaine à l’avance et on connaîtra ainsi les noms des artistes.

    «Lorsqu’on peut le faire, on sera aussi complémentaire aux divers événements dans le quartier, comme Montréal complètement cirque ou encore le Festival Mtl en Arts. Par contre, durant Fierté Montréal, on laissera à cette organisation le soin de présenter ses propres activités et on reviendra après. Nous ne sommes plus en restrictions sanitaires, donc cela laisse place à plus de créativité et c’est ce qu’on a tenté de faire avec la programmation de cet été», conclut Louis Guillemette qui est aussi professeur à l’École nationale de cirque. 

    INFOS | SDC Village Montréal villagemontreal.ca

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité