Jeudi, 11 août 2022
• • •
    Publicité

    Manon Massé: bilan pour le village et nos communautés

    En tant que députée de Sainte-Marie-Saint-Jacques, j’ai l’honneur d’avoir le Village sur le territoire de ma circonscription. Depuis ma première élection, et même avant, j’entendais souvent dire par les gens qui l’habitent, le fréquentent ou y travaillent que le Village était en train de mourir. Et bien moi, j’ai décidé qu’on ne pouvait pas laisser mourir le Village! 


    Puisque je crois profondément à l’intelligence collective et que je suis persuadée que quand vient le temps de trouver des solutions, c’est ensemble qu’on arrive aux meilleures idées, j’ai eu l’idée de réunir les acteurs qui font vivre le Village. De cette initiative, est né le comité sur l’Avenir du Village.  

    Depuis 2018, c’est la Corporation de développement communautaire (CDC) Centre-Sud qui a repris la coordination du comité sur l’Avenir du Village et poursuivi les travaux, entre autres en réalisant un portrait du Village, en organisant des activités de réseautage et de consultation. Cet été, la ville de Montréal prend à son tour le leadership avec l’organisation d’un Forum citoyen. 

    Durant la même période, motivée par les actions du comité, j’ai fait adopter une motion pour que l’Assemblée nationale du Québec reconnaisse le statut particulier du Village comme lieu de refuge et d’émancipation pour les communautés LGBTQ+ du Québec. Malgré tout ce qu’on peut dire, notre Village a encore un rôle à jouer pour nos communautés et c’est pourquoi il faut continuer de lui donner de l’amour. D’ailleurs, un des constats du rapport d’ethnographie du Village, initié par Village Montréal, la CDC Centre-Sud et que j’ai soutenu financièrement, abonde dans le même sens. 

    Les deux années de pandémie que nous avons traversé ont été particulièrement difficiles pour les commerçants et commerçantes du Village. Entre les impacts des mesures sanitaires, les défis liés à la cohabitation et l’aide gouvernementale qui n’était pas toujours au rendez-vous, plusieurs commerces qui sont de réelles institutions dans le Village, comme les bars de karaoké, ont craint le pire.  

    Un autre constat soulevé par le Comité sur l’Avenir du Village est l’enjeu de la diversification des usages du Village. On retrouve beaucoup de bars, de restaurants, de clubs, mais bien peu d’autres types de lieux de socialisation, notamment des services communautaires. Sur le terrain, les organismes communautaires qui voient les demandes augmenter et souhaitent être au coeur du Village pour faciliter l’accès à leurs services sont dans l’impossibilité de se loger sur la rue Sainte-Catherine en raison des coûts trop élevés des espaces commerciaux.  

    Je suis donc très fière d’avoir appuyé financièrement, via mon enveloppe discrétionnaire, le tout nouvel OBNL Espace LGBTQ+, dont la mission est de développer et de gérer un réseau immobilier de locaux abordables, durables, accessibles et adaptés pour les groupes communautaires de la diversité sexuelle et de genre. Que ce soit des organismes qui offrent des services ou qui font de la défense de droit, le milieu communautaire LGBTQ+ fait un travail incroyable, il faut le soutenir! 

    L’année a aussi été marqué par l’adoption du projet de loi 2 qui a créé une onde de choc lors de son dépôt en ramenant le Québec en arrière en matière de droit et de reconnaissance pour les personnes trans, non-binaires et intersexes. Les communautés LGBTQ+ ont, avec raisons, dénoncés les articles transphobes du projet de loi et se sont mobilisés pour faire entendre leurs voix et des revendications communes. Une lutte pour défendre les droits des personnes trans, non-binaires et intersexes s’est instantanément organisée sur le terrain et au parlement j’ai répondu présente pour les soutenir.  

    Je suis très émue d’avoir pu contribuer à faire plusieurs gains, qui sont des demandes historiques des groupes trans et non-binaires, comme la gratuité du premier changement de marqueur de sexe auprès du Directeur de l’état civil pour tout le monde, ainsi que la mise en place de mesure transitoire pour les personnes non- binaire ayant fait une demande avant l’adoption de cette loi.   

    Bref, beaucoup de choses ont bougé depuis les quatre dernières années, il reste encore de nombreuses luttes à faire, mais je serai à vos côtés, pour bâtir un bel avenir pour notre Village et nos communautés. 

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité