Lundi, 27 mai 2024
• • •
    Publicité

    Un projet immobilier en vue pour mieux servir la population séropositive

    L’organisme Maison Plein Cœur venant en aide aux personnes vivant avec le VIH-sida, situé sur la rue Dorion, se refait plus qu’une beauté. Cet immeuble construit en 1994-1995 avait besoin d’être rénové, mais plus que cela, on avait besoin d’un espace plus grand pour offrir des services, des programmes et des logements destinés aux personnes séropositives.

    Bref, il fallait que l’on songe à agrandir la Maison Plein Cœur (MPC). D’où ce nouveau projet d’agrandissement permettant la construction d’un nouvel édifice de cinq étages sur le terrain même de ce groupe communautaire. Coût total de ce projet ? Entre 10 et 12 M$, financé essentiellement par des subventions, mais aussi par des donateurs. 

    « Cet édifice construit en 1994-1995 a bien été entretenu, mais avec les années il avait besoin de travaux majeurs de réfection », explique Denis-Martin Chabot, le gestionnaire au développement de la Maison Plein Cœur. « L’isolation était à refaire, il y a le toit aussi qui nécessite des réparations, etc. Mais c’est toujours plus difficile de financer un projet de rénovation que de faire un nouvel édifice. En même temps, on sait qu’il y a un besoin de logements abordables pour des personnes séropositives. Nous nous sommes mis à réfléchir. Nous en sommes venus à la conclusion que l’espace ne suffit plus pour nos programmes et services. Donc, on n’avait pas assez d’infrastructures pour nos besoins, il fallait qu’on double carrément nos capacités. Toute cette réflexion a mené vers un nouvel édifice à construire sur le terrain qui appartient à l’organisme. Et tout sera fait pour respecter les nouvelles normes en environnement. Peut-être qu’il y aura un toit vert aussi… Avec l’architecte, nous étudions les diverses possibilités. »

    Rappelons qu’on estime à environ 10 000 le nombre de personnes qui vivent avec le VIH dans la région métropolitaine.

    De 4 appartements à l’heure actuelle, on passerait à 21. On aménagerait une nouvelle cuisine avec une chambre froide. Il y aurait également une plus grande salle pour les soupers communautaires, les soirées cinéma, les activités en groupe, etc. On étudie aussi la possibilité et la faisabilité de rajouter un étage de plus à la bâtisse actuelle. « Le nombre de personnes vivant avec le VIH a augmenté depuis les débuts de Maison Plein Cœur […], indique Denis-Martin Chabot. Ce projet-là correspond donc à nos besoins. » 

    La MPC attend toujours l’aval de la Ville pour un édifice de cinq étages. De plus, les règlements municipaux autorisent l’utilisation à 70 % d’un terrain privé. « Mais ce qu’on propose c’est plutôt une occupation à 64 %, donc cela laisse encore la place à des arbres et de la verdure », continue Denis-Martin Chabot. 

    L’agrandissement (la nouvelle bâtisse) coûterait environ 9 M$, tandis que les rénovations sont estimées entre 1 M$ et 3 M$. « C’est un grand, grand défi que de trouver du financement pour la rénovation de la Maison Plein Cœur », souligne le gestionnaire au développement. « On fait donc appel aux politiciens, aux élus, mais aussi aux gens d’affaires et aux donateurs pour qu’ils s’impliquent dans ce projet-là. […] C’est un projet dont on a besoin dans la communauté VIH, mais aussi dans le secteur du Village parce que cela va enjoliver le coin qui, disons-le, a besoin de beaucoup d’amour. » La Maison Plein Cœur devrait d’ailleurs lancer prochainement une campagne de levée de fonds pour ce projet en particulier.

    « La Maison est une belle ressource pour la communauté des personnes vivant avec le VIH-sida (PVVIH). On va aider ainsi les PVVIH à être plus résilientes, plus autonomes. Plus elles vont se sentir en sécurité et bien logées et avec des services de soutien et plus elles vont prendre leurs traitements de façon régulière. On va ainsi contribuer grandement aux objectifs de l’ONU, qui sont d’éliminer la transmission du VIH en 2030. On veut ainsi créer tout un milieu favorable à ces personnes-là […] », d’expliquer Denis-Martin Chabot.

    Et c’est pour quand ce projet ? L’ambition est de livrer le tout pour la fin de 2025 ou le début de 2026. La pelletée de terre devrait avoir lieu « à l’automne de 2023 si tout va comme prévu », de dire Denis-Martin Chabot. « Votre Maison Plein Cœur aura besoin de vous, pensez à nous pour financer ce projet, car il va contribuer à la communauté des PVVIH et à créer un beau milieu pour celles-ci […] », souligne-t-il.

    Une campagne qui a porté des fruits
    Entretemps, le 1er novembre dernier, la Maison Plein Cœur amorçait sa campagne annuelle de financement. À la fin janvier, on avait déjà enregistré un chiffre d’environ 53 000 $. « Malgré tout, cela a été au-delà de nos espérances avec cette situation économique pénible que nous vivons en ce moment, où les gens se serrent la ceinture. Peut-être même que lorsque nous aurons fini de comptabiliser tous les dons, on pourrait dépasser les 53 000 $. Et nous remercions grandement les donateurs », de conclure Denis-Martin Chabot.

    INFOS | https://maisonpleincoeur.org

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité