Mardi, 25 juin 2024
• • •
    Publicité

    Diana Nyad : Surmonter l’impossible

    Pour cette chronique de l’édition décembre-janvier, j’avais à la fois envie de terminer et de débuter l’année sur une note positive. Quoi de mieux qu’une histoire vraie inspirante ? Une adaptation cinématographique réussie d’une autobiographie écrite par une femme d’exception, au cœur d’une histoire tout aussi exceptionnelle : Diana Nyad.

    Née aux États-Unis, Diana Nyad s’initie dès son jeune âge à la natation avec un talent remarqué. Après tout, son nom « Nyad » signifie « nymphe des eaux », dans la mythologie grecque, ce qu’elle ne laisse personne oublier. Diana Nyad a d’abord attiré l’attention nationale en 1975 lorsqu’elle a nagé autour de Manhattan (45 km) en un temps record de 28 minutes. Jouant au squash, elle deviendra rapidement la 12e joueuse au classement américain. Néanmoins, c’est pour ses exploits de nageuse marathonienne qu’elle retient l’attention. En 1978, à l’âge de 28 ans, elle tente de traverser les 160 km qui séparent Cuba de la Floride à la nage. Elle échoue.

    Alors que plusieurs auraient mis ce rêve de côté, avec l’âge, Diana n’abandonne pas. En 2011, alors dans la soixantaine, elle fait à nouveau deux autres tentatives avortées. Normal, vous me direz, si elle n’a pas réussi l’exploit fin vingtaine, alors que le corps athlétique est à son meilleur, tenter le défi à l’âge de la retraite semble impossible, non ? À l’impossible, nul n’est tenu, se dira Diana, si le cerveau veut, le corps suivra. Puis, le 2 septembre 2013, à l’âge de 64 ans, elle traverse les 166 km qui séparent La Havane de Key West, en 60 heures consécutives, nageant ainsi jour et nuit (demeurant dans l’eau pour manger et…) sans cage à requin pour la protéger. À un âge plus que vénérable, elle réussit ce qu’aucun autre homme (le h minuscule est voulu) n’a réussi auparavant. L’histoire vous semble impossible pour être vraie ? Si la réalité dépasse la fiction, l’histoire de Diana fera, sans surprise, l’objet d’un film de fiction : Insubmersible (NYAD en version anglaise), réalisé en 2023 par Elizabeth Chai Vasarhelyi et Jimmy Chin et désormais disponible sur Netflix.

    Avec Annette Bening (dans une forme incomparable) dans le rôle-titre, Insubmersible sait garder l’auditoire en haleine, rendant hommage à Diana Nyad avec l’ajout d’images d’archives et de retours en arrière, mais également à l’équipe qui entourera l’athlète lors de ses exploits. C’est d’ailleurs la force du film, cette façon de mettre en scène l’équipe derrière l’exploit. Au sein de celle-ci, Bonnie Stoll (touchante Jodie Foster), entraîneuse et meilleure amie de Diana qui lutte pour garder son amie en vie. À n’en point douter, Annette Bening et Jodie Foster sont toutes deux au sommet de leur art dans une forme physique remarquable et forment un duo d’actrices incomparables.

    Si à l’écran, leur amitié est platonique et qu’on évoque leur lesbianisme sans pour autant en faire l’objet de l’histoire (des drapeaux irisés ici et là nous le rappellent), mentionnons que dans la vraie vie, les deux femmes sont ouvertement lesbiennes, mais leur relation demeure amicale. Le film Insubmersible revient en flashback sur un épisode moins glorieux de l’enfance de Nyad, alors qu’elle était sexuellement abusée par son entraîneur de l’époque. Elle a d’ailleurs déclaré publiquement que surmonter les abus sexuels qu’elle a subis dans son enfance constituait un facteur qui a contribué à sa détermination lorsqu’elle nageait. Diana a écrit un article sur le sujet en 2017 dans le New York Times intitulé « My Life After Sexual Assault ». Au fil de sa carrière de nageuse marathonienne, elle sera également journaliste, écrira plusieurs ouvrages, en plus de donner des conférences de motivation.

    Quelques années après son exploit hors du commun, soit en 2016 à l’âge de 67 ans, Diana publie une
    autobiographie, qui revient sur ses exploits, intitulée Find a Way: The Inspiring Story of One Woman’s Pursuit of a Lifelong Dream. Comme nous l’apprend le recto de couverture du livre de Nyad, Hillary Clinton a déclaré que les enseignements présentés dans les mémoires de l’athlète resteraient avec elle jusqu’aux élections présidentielles : « Lorsque vous faites face à de grands défis dans votre vie, vous pouvez penser à Diana Nyad se faisant attaquer par la piqûre mortelle des méduses-boîtes. Et presque tout le reste semble possible en comparaison. » Sauf, peut-être, faire élire une femme présidente des États-Unis… mais ce n’est pas faute de détermination de celles qui s’y présentent ! Les exploits de Nyad nous enseignent une chose : ne jamais baisser les bras ! Littéralement.

    Plongez dans l’histoire inspirante de Diana Nyad durant le congé des Fêtes, en vous procurant son autobiographie Find a Way: The Inspiring Story of One Woman’s Pursuit of a Lifelong Dream (2016) – aussi disponible sur Audible en format audio (avec la narration de Diana elle-même) ou en visionnant le film NYAD (Insubmersible en version française) réalisé en 2023 par Elizabeth Chai Vasarhelyi et Jimmy Chin et disponible sur Netflix. https://www.netflix.com

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité