Mardi, 25 juin 2024
• • •
    Publicité

    Le Cabaret Accents Queers de retour à l’Usine C

    Après le succès retentissant connu en novembre dernier, le Cabaret Accents Queers sera de retour pour une septième édition et une seconde incursion à l’Usine C, le 22 mars prochain. La soirée organisée par l’auteur et journaliste du Fugues Samuel Larochelle proposera une nouvelle brochette d’artistes tout aussi riches qu’éclectiques, pour le plus grand bonheur des fans de littérature queer. Afin de terminer l’édition printanière sur une note festive, la soirée se clôturera sur les rythmes du DJ et chroniqueur musical de ce magazine Steven Ross, qui transformera l’Usine C en véritable piste de danse. Le Cabaret Accents Queers promet une nouvelle soirée remplie de rires et d’émotions.

    Tantôt sexy, tantôt touchant, tantôt choquant, l’événement couru par les adeptes d’art et de littérature queer ne laissera personne indifférent. Parmi les artisan.e.s qui y prendront part, on compte l’artiste multidisciplinaire 2Fik, connu pour ses performances publiques et ses photographies sur des enjeux identitaires, politiques et sociaux, ainsi que l’humoriste Maxime-Ève Gagnon, qui a fait un malheur lors du spectacle d’humour queer de Fierté Montréal 2023. Le dramaturge David Paquet, dont la pièce L’éveil du printemps a soulevé les passions en février dernier au théâtre Denise-Pelletier, sera également de la partie.

    Finalement, la conteuse et poétesse Véronique Bachand, dont la présence sur scène est irrésistible, et l’artiste Moira Bacon, qui a publié dernièrement son premier roman Envole-toi, Mikun, complèteront la liste d’invité.e.s.

    Pour Samuel Larochelle, cette troupe garantira une soirée des plus divertissantes, tout en représentant un éventail de points de vue sur la diversité sexuelle et la pluralité de genres : « Ces artistes offriront une soirée toute en contrastes, faite de rires, de moments touchants et de coups de gueule. Je les ai invité.e.s afin qu’on puisse mélanger les styles avec de l’humour, de la chronique intime, de la poésie, du conte et de l’opinion. »

    Pour les néophytes, une création littéraire pourrait être identifiée comme queer quand la personne qui tient le crayon s’identifie comme faisant partie des communautés LGBTQ+. Cela dit, le Cabaret va un cran plus loin en livrant au micro uniquement des textes qui portent sur des sujets ou des personnages queers. La littérature queer se donne parfois le droit de faire éclater les normes dans la façon d’écrire, comme elle le fait avec les modèles sociaux, on peut donc assurément s’attendre à du contenu surprenant et diversifié, mais toujours accessible au grand public. L’organisateur souhaite être à la hauteur des attentes croissantes et créer une connexion avec les participant.e.s, qui ont été quelque 425 à répondre présent à l’Usine C l’automne dernier : « On veut présenter plus qu’un bon spectacle ; on cherche à vivre un genre de communion avec la foule. J’ai reçu tellement de témoignages de gens qui avaient quitté la salle le cœur débordant que j’espère continuer dans la même lignée. »

    Pour les personnes indécises ou celles qui pensent que la littérature, ce n’est pas trop pour elles, Samuel Larochelle rappelle par ailleurs que son Cabaret n’est pas une soirée de littérature comme les autres et, surtout, qu’il s’adresse à toustes : « Ce n’est pas la soirée de lecture plate que vous imaginez ! C’est vivant, divertissant, émouvant et engageant ! Les personnes queers vibrent très fortement en se reconnaissant dans nos mots, et les autres découvrent ce qui nous unit ou apprivoisent nos belles différences. L’énergie dans la salle est ultra bienveillante. »

    Signe que le rendez-vous culturel se veut accueillant et surtout divertissant, la littérature fait place à la musique pour terminer la soirée lyrique sur des notes dansantes. Après les proses, le public pourra donc dévoiler ses meilleures poses, alors que Steven Ross prendra le contrôle des platines. Le DJ et chroniqueur musical du Fugues proposera à la foule un parfait mélange de pop et de succès classiques revisités à la sauce actuelle, tout en s’assurant de saupoudrer le tout de quelques accents queers : « Les gens pourront se déhancher au son de leurs hymnes queers préférés, incluant les RuPaul, Britney, Céline et autres Robyn, alors il faut amener ses ami.e.s et rester jusqu’à la toute fin ! Ce sera épique ! », promet le DJ. Pour faire honneur au thème de la soirée, le public est d’ailleurs invité à laisser libre cours à sa créativité dans son approche vestimentaire. Bienvenue à la queerness et aux styles artistiques ou même risqués. Samuel Larochelle invite tout le monde à s’exprimer à travers son style, tout en rappelant que l’inclusivité est toujours la ligne directrice : « Amusez-vous ! Soyez excentriques si ça vous tente ! Soyez sages si ça vous ressemble, mais faites en sorte d’être le plus fidèle à vous-mêmes possible ! »

    Le maître d’œuvre de la soirée y va également d’une ultime suggestion pour les personnes qui pensent participer à leur premier ou leur septième Cabaret : il ne faut pas hésiter à venir en groupe pour initier ses ami.e.s ou ses proches : « Plusieurs personnes viennent en gang ! J’ai aussi vu des personnes queers inviter leurs parents ou leurs proches hétéros à triper avec eux. Je trouve ça fabuleux ! »

    Les laissez-passer au coût de 20 $ donnent droit à un événement de cinq heures avec service de bar incluant deux heures de spectacle et une soirée dansante se terminant à minuit. Pour se procurer des billets, on peut visiter la billetterie ou le site Web de l’Usine C.

    INFOS | Le Cabaret Accents Queers avec Samuel Larochelle + invité.e.s
    le 22 mars 2024 à 19h00 à l’Usine C.
    https://usine-c.com

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité