Attrape-moi si tu peux

0
48

Trois récits de la bédéiste Takuan où, chacun à leur manière, des couples d’hommes font face à la difficulté de faire confiance à l’autre et de complètement s’abandonner, physiquement et émotionnellement.

Dans le récit titre, Manabu accumule les rencontres d’un soir puisqu’il ne peut envisager l’engagement, du moins est-ce ce qu’il croit jusqu’à ce qu’il croise le très magnétique Hanji. Alors qu’il pense lui infliger le même silence radio postcoïtal qu’aux autres, quelle n’est pas sa surprise de le retrouver sur son chemin. Ce qu’il ignore, c’est que sa baise d’un soir est un policier et que celui-ci n’entend pas se laisser semer si facilement. Dans « Loin des yeux », Jun’ichi et Yûtarô sont amis depuis la petite enfance : ils ne se sont cependant jamais résolus à admettre la nature de leurs sentiments respectifs par peur du rejet.

Il ne suffit cependant pas d’un seul aveu pour que les digues soient brisées, mais ultimement, tout se règlera à travers un jeu de roche-papier-ciseau. Dans « Une relation au poil », Akio refuse de se dénuder après six mois de fréquentation. Après un délicieux souper au curry cuisiné avec amour, son partenaire en a donc plus qu’assez et décide de faire toute la lumière sur les causes de cette timidité maladive : un manque de libido ? Akio ne voit-il en lui qu’un ami ? Est-il affligé d’une difformité ? Le titre nous donne un indice sur les motifs de cette réticence. Le coup de crayon de Takuan tranche radicalement avec la morphologie masculine qui est souvent l’apanage des BL (Boy’s love), soit des corps d’éphèbe.

Ici, rien de tel puisque la bédéiste met plutôt en scène des corps musclés et poilus et ne verse pas dans un romantisme outrancier. Tout au contraire, l’ardeur des relations sexuelles est toujours franche et explicite, ce qui ne fait qu’accentuer le contraste entre l’abandon des corps et la retenue des émotions.

INFOS | Attrape-moi si tu peux / Takuan. Rancon : Éditons Ataka, 2023, 184 p.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici