Samedi, 25 juin 2022
• • •
    Publicité
    AccueilCultureLivresA Density of Soul

    A Density of Soul

    Empreint de violence, mais également d’une grande sensibilité, le récit de ce premier roman s’articule autour de la perte de l’innocence, ce moment dans la vie où plusieurs sont tentés de perdre leur identité propre pour recevoir l’approbation de leurs pairs.

    Stephen, un jeune gai, résiste à ce mouvement et, de ce fait, détient un pouvoir au regard des autres. En effet, il devient pour ainsi dire le révélateur des limites du petit univers que chacun s’est créé et donc, de ce qui existe à l’extérieur. Un pouvoir perturbant s’il en est et qui aura des conséquences dévastatrices chez certains, car personne n’aime faire face à ses propres mensonges.

    L’action se situe à la Nouvelle-Orléans et gravite autour d’un quatuor d’amis : Meredith, Brandon, Greg et Stephen. Inséparables lorsqu’ils étaient enfants, la fin de l’adolescence les divisera inéluctablement.

    Brandon et Greg joignent l’équipe de football et se transforment peu à peu en machos habités par une rage à fleur de peau. Meredith sombre de son côté dans l’alcoolisme et l’anorexie, ainsi que dans une relation empreinte de violence avec Greg.

    Le seul point commun qui lie le groupe se situe dans les moqueries incessantes qu’ils alimentent pour stigmatiser Stephen, le pédé de l’école. Deux morts violentes viendront bientôt déchirer le tissu social de la petite localité et, cinq ans plus tard, le voile sera progressivement levé sur les arcanes de ces sombres événements, sur les secrets et les passions qui en furent la source.

    Ce que l’on croyait n’être qu’un accident tragique se révélera plutôt un meurtre. De son côté, la mère de Stephen sera rongée par la découverte d’un secret lié à son propre passé ainsi qu’à celui de son fils.

    Un premier roman fascinant, haletant même, qui procure un réel plaisir. Christopher Rice, qui est incidemment le fils de l’écrivaine Anne Rice et du poète Stan Rice, se révèle un écrivain très prometteur qui sait insuffler une grande crédibilité à des mises en situation frôlant parfois le mélodrame.

    Ses personnages — mêmes secondaires — s’avèrent très complexes et suscitent un intérêt grandissant en cours de lecture. On pense notamment à Jeff, bouleversant de sensibilité, et au très séduisant Jordan qui occupera éventuellement une place déterminante dans le récit.

    Un mot finalement pour souligner que la conclusion en laissera certainement plusieurs passablement stupéfaits. Une excellente surprise!


    A DENSITY OF SOULS / Christopher Rice. New York : Hyperion, 2000. 275 p.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Livres

    Boytoons

    Les secret de Saint-Joseph

    Publicité