Dimanche, 14 juillet 2024
• • •
    Publicité

    Un petit bleu bourgogne

    Critique littéraire à l’hebdomadaire Voir, animateur de l’émission Jamais sans mon livre et musicien de la formation Les jardiniers, le très éclectique Sylvain Houde présente ici son premier recueil de nouvelles.

    Ces dernières sont de genres et d’intérêts variables, mais il est impossible de ne pas succomber aux charmes de la toute première intitulée L’odyssée de l’extase qui compte près de 100 pages.

    Une série de meurtres sordides survient dans un bar branché underground de Montréal (du style des Foufounes électriques) et un inspecteur de police se voit dans l’obligation de se pencher sur l’enquête et sur bien d’autres choses.

    En effet, dès sa première nuit passée incognito dans le bar, il succombe aux attaques forcenées de Nounours, un amateur de cuir au corps bien développé et bien poilu qui retourne l’orientation sexuelle de notre policier comme un gant. Bref, une belle partie de plaisir s’engage…

    C’est dans cette nouvelle que l’auteur manie avec maestria un sens de l’humour des plus sarcastiques qui fait mouche à tout coup et qui se joue continuellement des lieux communs du genre policier.

    Une bonne pinte de plaisir et un auteur à surveiller!

    Un petit bleu bourgogne / Sylvain Houde. Montréal : L’effet pourpre, 2000. 221 p.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité