Mercredi, 29 mai 2024
• • •
    Publicité

    Nue, un dimanche de pluie

    Le destin amène deux jeunes femmes à croiser leurs chemins : Leslie et Klud.

    La première travaille comme relationniste dans une galerie d’art et la seconde y expose, ou plutôt y pose. Entre les deux femmes, une passion subite et insensée prendra vie.

    Insensée pour Leslie à tout le moins, puisqu’il s’agit d’une expérience des plus nouvelles et inhabituelles, dans laquelle elle plonge néanmoins tête première. 

    Les deux amantes en devenir semblent toutefois souvent provenir de dimensions parallèles, n’ayant rien à voir l’une avec l’autre. Réussiront-elles à réconcilier leurs différences et à apprivoiser leur univers respectif?

    Un ouvrage à la démarche intéressante, mais dont le rythme dégage une certaine lourdeur qui pourra déplaire à certain(e)s. Le texte comporte en effet une dimension introspective à ce point importante que l’on cherche souvent une simple discussion de cuisine qui soit un peu moins lyrique. Toutefois, ce même aspect saura sans nul doute plaire à certaines autres qui se délecteront assurément de la dimension poétique inhérente à l’écriture de l’auteur.

    Nue, un dimanche de pluie / José Claer. Hull : Vent d’Ouest, 2001. 201p.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité