Mardi, 21 septembre 2021
• • •
    Publicité

    Fondation Jasmin Roy Sophie Desmarais

    Évidemment, on ne peut pas parler à Jasmin Roy sans mentionner la Fondation Jasmin Roy Sophie Desmarais et dont la mission est, rappelons-le, de créer un milieu positif et sécuritaire pour les jeunes et, en particulier, les jeunes LGBTQ+ et lutter contre l’intimidation dans les écoles. «La Fondation fait face à beaucoup de défis, ce n’est pas parce qu’on est en pandémie que les jeunes ne vivent pas des situations difficiles, c’est même le contraire», explique Jasmin Roy.

    Comme on le sait, beaucoup de jeunes ont développé des problèmes de détresse
    psychologique, d’anxiété, de solitude, etc., ayant été coupé de leur réseau d’ami.es, ce qui fut une problématique encore plus criante pour les jeunes LGBTQ+. Donc, il y aura «L’École d’été sur les jeunes LGBTQ+», le lundi 17 mai, Journée internationale de lutte contre l’homophobie, la biphobie et la transphobie, et ce, sous le patronage de la Commission canadienne pour l’UNESCO.

    Il s’agit d’ateliers gratuits ayant pour objectifs de mieux comprendre et contrer la stigmatisation vécue par plusieurs jeunes de la diversité sexuelle et de genre; et de favoriser le développement de saines habitudes de vie relationnelles et émotionnelles dans leurs différents milieux de vie. Ici, tout le monde est appelé à y participer pour, par la suite, mieux aider ces jeunes. Sur le site de la Fondation, on peut d’ailleurs voir une vidéo de quelques minutes qui nous introduit à cet univers de la diversité sexuelle et de genre. «On s’aperçoit qu’il y a encore beaucoup d’éducation et de sensibilisation autour du spectre du genre et c’est ce que nous essayons de faire avec cette École d’été», poursuit Jasmin Roy.

    Une autre vidéo nous montre comment les enfants ont apprivoisé cette crise du coronavirus en ressentant des sentiments de peur, de colère, de grande tristesse, etc. «À tel point que beaucoup ont besoin d’aide psychologique, mais ceux-ci coûtent chers, souligne Jasmin Roy. Des médecins m’ont donc approché pour savoir si la Fondation ne pouvait pas payer de telles thérapies aux jeunes plus démunis. Il y a de sérieux problèmes auxquels il faut s’attaquer pour aider ces jeunes à passer à travers. On a donc mis sur pied un Fonds d’aide psychologique aux familles.» Et c’est en collaboration avec l’organisme Accès Psy.

    Enfin, un colloque entièrement virtuel se déroulera les 26 et 27 mai sur la thématique «Bilan d’une année scolaire en contexte de pandémie 2021» et dont tous les détails sont sur le site de la Fondation.

    INFOS |www.fondationjasminroy.com

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité