Dimanche, 19 septembre 2021
• • •
    Publicité

    La piste d’un crime homophobe mise en doute par la police lituanienne

    Alors que la mort de Normunds Kindzulis, fin avril, avait été mise sur le compte d’une attaque homophobe, la police pensent désormais que le jeune homme se serait lui-même immolé.

    Deux semaines après le décès de Normunds Kindzulis, grièvement brûlé dans la cage d’escalier de son immeuble de Tukums, les circonstances des faits qui ont entraîné la mort de cet ambulancier de 29 ans suscitent des doutes.

    Alors que la piste d’un crime homophobe avait été mise en avant par les organisations LGBT locales dans la mesure où le jeune homme avait été la cible de comportements homophobes et physiquement attaqué à quatre reprises avant sa mort, la police nationale lettone indique qu’elle n’a trouvé aucune trace de l’intervention d’une tierce personne dans les faits qui se sont produits dans la nuit du 22 au 23 avril dernier.

    La semaine dernière, la télévision publique LTV a révélé que Normunds Kindzulis était poursuivi pour cinq cas d’incendies intentionnels à survenus à Riga, fin 2019 et début 2020, avant qu’il ne déménage à Tukums.

    Une expertise psychiatrique avait recommandé un suivi psychiatrique ou un internement.

    L’enquête se poursuit néanmoins autour de la piste d’une possible incitation au suicide. 

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité