Jeudi, 28 octobre 2021
• • •
    Publicité
    AccueilCultureLivresKeep this to yourself

    Keep this to yourself

    Récipiendaire du prix Arthur Ellis pour le meilleur roman policier ado de 2020 ainsi que d’une variété d’autres distinctions, le roman de Tom Ryan avait de quoi piquer la curiosité.Il y a maintenant plus d’un an que le dernier crime du « Catalog Killer » est venu conclure une série de meurtres dans la petite ville de Cameron Cove.

    Après avoir frappé quatre de ces citoyens, la mort du jeune Connor a marqué la fin du carnage, mais cette conclusion n’est cependant pas due à l’appréhension du tueur, mais bien plutôt du fait qu’il a simplement cessé ses activités. L’hypothèse avancée par les forces de police est qu’il devait s’agir d’un vagabond puisque des effets appartenant à certaines victimes ont été retrouvées dans un bâtiment abandonné situé aux confins de la ville.


    Pourquoi ce surnom de « Tueur aux catalogues »? Tout simplement parce que chacune des victimes (ou groupe de victimes) est abandonnée dans une pose identique à celle d’une page extraite d’un catalogue de grands magasins abandonnée sur les lieux du crime.

    Mac Bell n’est cependant pas satisfait avec cette notion d’un crime de passage. Par ailleurs, la dernière victime occupe une place trop importante dans son cœur pour oublier cette histoire: Connor était son meilleur ami et incarnait même une quasi-perfection masculine à ses yeux. C’est suite au rappel de cet événement traumatique qu’il se décide à ouvrir un lot de comics, que Connor avait glissés dans l’entre-porte de sa maison quelques heures avant sa mort, et qu’il y découvre un message énigmatique qui change complètement sa perception des événements.


    L’enquête qu’il amorce ainsi sur ces crimes atroces l’amène cependant également à devoir contempler et accepter la nature véritable de ses sentiments pour Connor, de même que pour un jeune et énigmatique étranger qui se joint à son investigation. L’étiquette « roman policier pour ado » laisse parfois présager que, malgré une très belle écriture et des personnages fort bien développés, on puisse se retrouver devant une résolution quelque peu transparente.

    Eh bien, détrompez-vous puisque, en l’espèce, le voile le plus opaque demeure présent et ce, jusque dans les dernières pages où ma mâchoire s’est décrochée sous l’effet de la surprise. La révélation fort surprenante ne sort par ailleurs pas de la cuisse de Jupiter et en y réfléchissant bien, on réalise que différents indices ont parsemé le cour du récit et auraient dû nous mettre la puce à l’oreille.

    À noter que le succès fut tel qu’une adaptation pour la télévision est présentement en cours de production.


    INFOS | Keep this to yourself / Tom Ryan. Park Ridge, IL: Albert Whitman & Company, 2019. 325 p.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Livres

    Histoire de la virilité

    Guide des jeunes homos

    Publicité