Jeudi, 28 octobre 2021
• • •
    Publicité

    Une exposition collective et inspirante au parc Serge-Garant


    L’arrondissement de Ville-Marie, le MAI (Montréal, arts interculturels) et la Société de développement commercial (SDC) Village Montréal présentent au parc Serge-Garant les œuvres uniques de quatre artistes à travers une exposition collective humaine et inspirante.

    Initiative de l’arrondissement de Ville-Marie visant à soutenir des artistes issu.e.s de la scène locale – et ce en soulignant la qualité de leurs pratiques respectives et en favorisant leur visibilité dans l’espace public –, ce projet de renouvellement d’exposition collective au parc Serge-Garant (situé derrière et à côté de la station de métro Beaudry) est le fruit d’une collaboration avec le MAI et la SDC Village Montréal. Jusqu’en avril 2022, vous y découvrirez les œuvres photographiques d’Elsy Zavarce, de Marven Clerveau, d’Anna Binta Diallo et de Cecilia Bracmort. Coup d’œil sur ces quatre artistes.

    Elsy Zavarce est une artiste visuelle multidisciplinaire. Née au Canada et élevée au Venezuela, elle travaille à la compréhension de l’art contemporain et de ses approches pédagogiques. À travers sa pratique artistique, Zavarce explore les questions de l’identité, de la diversité culturelle et des sensibilités urbaines. Dans le cadre de cette exposition, elle présente deux œuvres créées à l’aide de collages numériques qui témoignent de la relation entre les formes et les lieux publics qui nous entourent.  

    Artiste autodidacte, Marven Clerveau fait appel à l’acrylique, au pastel à l’huile et au collage pour créer des compositions expressives qui relatent son vécu. Ayant dû composer avec un trouble du langage et une scoliose toute sa vie, il travaille à valoriser la différence et à faire reconnaitre sa place dans la société, notamment en illustrant des corps atypiques dans des milieux souvent dominés par des images de corps standardisés.

    Les œuvres présentées ici sont des symboles de résistance : elles mettent en scène des individus issus de minorités visibles qui, par l’usage du masque, revendiquent un droit d’appartenance à leur corps et s’affairent à sortir de l’ombre.

    Anna Binta Diallo est une artiste visuelle multidisciplinaire née à Dakar et élevée à Saint-Boniface. Dans ses œuvres, Diallo aborde les thèmes de la nostalgie, de l’identité, de l’altérité et de la mémoire. En mêlant souvenirs et rêves, elle explore la question identitaire afin d’inviter le public à prendre conscience des structures qui définissent nos histoires, nos origines ainsi que les relations que l’on entretient avec soi et autrui. Ici, l’artiste propose des collages qui examinent notre rapport à la culture et à la construction identitaire de manière ludique grâce à des formes suggestives et des couleurs vives.  

    Franco-canadienne d’héritage caribéen (Martinique et Guadeloupe) basée à Montréal, Cecilia Bracmort s’intéresse aux notions d’identité – individuelle ou collective –, de mémoire et d’histoire et cherche, dans sa pratique artistique, à connecter des mondes, des milieux et des concepts qui ne se mélangent pas habituellement. Ici, l’artiste propose deux œuvres qui mêlent photographie et performance.

    Passages 2 Cécilia Bracmort


    INFOS | montreal.ca

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité