Samedi, 25 juin 2022
• • •
    Publicité

    Reacher, le paroxysme de la masculinité tranquille à l’écran !

    D’entrée de jeu la série Reacher, diffusée sur Prime Video, n’a que peu de lien avec la communauté gaie, que ce soit au regard de la série des romans Jack Reacher du romancier Lee Child sur laquelle elle se base, ou de son traitement dans le cadre de l’adaptation télévisuelle. Pourtant, il y a de quoi captiver le regard.


    Il y a bien le huitième opus de la série de romans, The Ennemy (Liste mortelle), dans lequel la mort d’un général cache de nombreux éléments en lien avec ses véritables inclinaisons amoureuses, mais sans plus. En fait, soyons honnêtes, la qualité générale de ce thriller d’action extrêmement bien ficelé en justifie à lui seul le visionnement. La série a d’ailleurs battu des records d’écoute sur la plateforme Prime Video et récolté des critiques élogieuses.

    Ancien officier militaire de l’armée américaine, Jack Reacher se retrouve impliqué au cœur d’une conspiration criminelle, alors qu’il visite une petite ville en apparence tranquille de la Géorgie, où il se trouve injustement inculpé de meurtres. Malgré une défiance mutuelle initiale, il se joint aux efforts du capitaine de la police locale (Malcolm Goodwin) et de son officière de police (Willa Fitzgerald) pour dénouer un écheveau d’intrigues.

    La série n’hésite pas à traduire très clairement à l’écran la violence très crue et parfois glauque qui pourrit et étouffe la petite ville, ce qui donne droit à des scènes très graphiques, dont une qui en prendra certainement plusieurs par surprise de par son intensité. Malgré une atmosphère où l’urgence le dispute aux déchainements d’agressivité, la série balance également fort bien son ton avec des moments plus légers où règne un humour bon enfant (les différentes scènes autour de l’impossibilité pour Reacher de déguster une tarte aux pêches en constituent un bon exemple).

    Dans le succès de la série, il ne faut pas négliger le physique statuesque de l’acteur Alan Ritchson, qui en interprète le rôle-titre. Du haut de ses 188 cm (6’2’’) et 107 kg (235 lb), il est en effet difficile de ne pas être impressionné puisqu’il dépasse parfois d’une tête et demie certains personnages. L’acteur est par ailleurs mieux choisi pour ce rôle que son interprète précédent, Tom Cruise, qui, du haut de ses 170 cm (5’7’’), ne faisait assurément pas le poids si on se réfère à la description du personnage dans les romans (196 cm ou 6’5’’).

    Au-delà d’une simple question de physique, c’est cependant l’interprétation de Reacher qui impressionne plus particulièrement puisque, homme de peu de mots, il porte un regard stoïque sur ce qui l’entoure et ne prend la parole que lorsqu’il le juge véritablement à propos. À titre d’exemple, entre sa première apparition à l’écran et le premier mot prononcé, il s’écoule 5 minutes 37 secondes; dans l’intervalle, et d’un simple regard appuyé, il a muselé les propos violents qu’un homme assenait à son épouse et fait face à une meute de policiers agressifs et surexcités.

    Alan Ritchson s’est entrainé de façon intensive pour le rôle et le résultat est visible à l’écran. Il ne fait d’ailleurs pas montre de fausse pudeur pour cacher son corps : les retraits de t-shirt, scènes de douche et tutti quanti sont donc légion, pour le plus grand plaisir des yeux. L’acteur est de fait reconnu pour ne pas hésiter à faire étalage de ses attributs, que ce soit lorsqu’il était mannequin pour des marques de sous-vêtements ou dans le cadre de certaines scènes nues, dont certaines très explicites, dans différentes autres productions.

    Composée de huit épisodes, la série est disponible sur Prime Video en anglais et dans un excellent doublage français. Devant le succès remporté, une seconde saison est d’ores et déjà en production.

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité